Derniers commentaires

+1. Les psychiatres et autres médecins ...

07/03/2014 @ 19:01:11
par Albeatre


Bonjour, Je suis sous seroplex 7,5 mg ...

11/08/2012 @ 17:31:34
par loukoum


bonjour,je voudrais savoir je prends un ...

05/07/2012 @ 12:08:36
par richard


Calendrier

Mars 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: Admin
Visiteurs: 2

rss Syndication

Liens

 
28 Fév 2017 - 05:32:54

antidépresseurs pour les enfants et adolescents

L'étude qui a ouvert la porte à l'antidépresseur Déroxat/Paxil chez les ados était trompeuse
Une nouvelle étude, qui vient d'être publiée dans le British Medical Journal (BMJ), a réanalysé les données brutes de l'étude qui a été menée avec 275 adolescents souffrant de dépression majeure depuis au moins 8 semaines et qui ont reçu l'antidépresseur paroxétine, l'antidépresseur imipramine (Tofranil, Janimine…) ou un placebo.La nouvelle étude a constaté que la paroxétine et l'imipramine n'étaient pas plus efficaces que le placebo selon, notamment, les scores à l'Échelle de Hamilton (faites le test) qui étaient réduits en moyenne de 10.7, 9.0 et 9.1 dans les cas de la paroxétine, de l'imipramine et du placebo respectivement, ce qui ne représente pas des différences significatives cliniquement et statistiquement.

La plupart des antidépresseurs sont inefficaces chez les enfants et adolescents
Selon une étude publiée dans la revue médicale britannique The Lancet, l a plupart des médicaments antidépresseurs sont inefficaces, voire parfois dangereux chez les enfants et les adolescents souffrant de dépression majeure.

13 antidépresseurs sur 14 ne sont pas plus efficaces qu'un placebo chez les enfants et les adolescents
«La plupart des antidépresseurs sont inefficaces, et certains peuvent être dangereux, pour les enfants et les adolescents souffrant de dépression majeure selon la comparaison la plus complète à date de ces médicaments»

Les enfants et adolescents qui prennent les cinq antidépresseurs les plus courants doublent leur risque d’agressivité et de suicide, selon une étude publiée jeudi par le journal médical The BMJ.Les inhibiteurs spécifiques du recaptage de la sérotonine et les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline sont les deux substances les plus fréquemment prescrites pour traiter la dépression.Des chercheurs danois ont épluché 68 études cliniques regroupant près de 20 000 participants pour faire la lumière sur le recours aux antidépresseurs et les dangers qui y sont associés.

Les nouveaux antidépresseurs destinés aux enfants et aux adultes ont des effets troublants sur le comportement et les émotions. Ils sont responsables de troubles anormaux : retrait social, violence, dépressions, automutilations, suicides et meurtres. Les drogues psy : un enfer pavé de bonnes intentions.

La mise en évidence d’un risque de comportement suicidaire avec les antidepresseurs ISRS et tricyclique chez l’enfant et l’adolescent

SSRI comprenant Paxil (deroxat), Lexaprol, Zoloft, Celexa, Effexor, et Prozac, avec d’autres antidépresseurs tels que Wellbutrin, ont été liés avec le suicide, l’ideation suicidaire et la violence chez les enfants et des adolescents

Utilisation d'antidépresseurs chez l'enfant et l'adolescent
L'Agence Européenne du médicament (EMEA) rappelle que si les antidépresseurs IRS et apparentés sont autorisés chez l'adulte dans le traitement de la dépression et des troubles anxieux, ils ne sont cependant pas autorisés chez l'enfant et l'adolescent, excepté pour le traitement des troubles obsessionnels compulsifs (TOC) ou du trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH) pour certains d'entre eux² . Le risque de comportement suicidaire (idées suicidaires, tentatives de suicide) et de comportement hostile (agressivité, comportement d'opposition, colère), mis en évidence chez des enfants et adolescents traités par IRS au cours d'essais cliniques, conduit l'EMEA à conclure que :
les antidépresseurs IRS et apparentés sont déconseillés chez l'enfant et l'adolescent dans les troubles dépressifs. Ils sont également déconseillés dans les troubles anxieux excepté dans les indications autorisées

Lien permanent vers l'article complet

http://antidepresseurs.sosblog.fr/victimes-des-ads-b1/antidepresseurs-pour-les-enfants-et-adolescents-b1-p137.htm

Commentaires

Cet article n'a pas de Commentaire pour le moment...


Laisser un commentaire

Statut des nouveaux commentaires: Publié





Votre URL sera affichée.


Veuillez entrer le code contenu dans les images


Texte du commentaire

Options
   (Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)