Derniers commentaires

+1. Les psychiatres et autres médecins ...

07/03/2014 @ 19:01:11
par Albeatre


Bonjour, Je suis sous seroplex 7,5 mg ...

11/08/2012 @ 17:31:34
par loukoum


bonjour,je voudrais savoir je prends un ...

05/07/2012 @ 12:08:36
par richard


Calendrier

Avril 2014
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteurs: 2

rss Syndication

Archives

Liens

 

02 Sep 2013 

introduction aux principes de la médecine moderne

Avez-vous parfois le sentiment que vous étiez mieux avant de commencer une nouvelle pilule ?
Environ 9,6 millions d’Américains âgés subissent des effets secondaires négatifs de leurs médicaments chaque année. Des effets secondaires connus sont traitées comme si ils étaient de nouvelles maladies et des médicaments supplémentaires sont prescrits pour traiter les effets secondaires au lieu d’essayer de les prévenir.
Plus de deux millions d’Américains sont envoyés à l’hôpital ou gravement blessés par des effets secondaires de chaque année. En fait, avec plus de 100.000 décès chaque année, les réactions indésirables aux médicaments sont une des principales causes de décès aux États-Unis – et bon nombre de ces cas sont évitables !

«L’une des lois tacites de la médecine moderne est de prescrire rapidement un nouveau médicament avant que tous ses effets secondaires apparaissent à la surface » 

"les essais expérimentaux sur les médicaments sont très souvent falsifiés"

“une maladie pour chaque molécule fabriquée.”


« Ils (l’ industrie pharmaceutique) vous vendent des médicaments dangereux pour gagner de l’argent. Rien d’autre. Si vous pensez que l’ industrie pharmaceutique met des médicaments sur le marché pour vous aider – vous vous trompez lourdement! »

"la médecine est devenue folle" (ARTE télé)
Admin · 3700 vues · Laisser un commentaire
02 Sep 2013 

Principes des addictions psychiatriques

Principes des addictions psychiatriques
...
11. Les médecins qui prescrivent des interventions biopsychiatriques ont en général une estimation irréaliste des risques et des bénéfices du traitement.
Les interventions biopsychiatriques sont fondées sur le principe du “désemparement et déni iatrogènes” (iatrogenic helplessness and denial, IHAD). Il se réfère au mécanisme qui fait que le patient perd, par la façon dont le traitement est appliqué et par l’effet chimique ou neurologique du traitement, toute capacité d’évaluation de ses réactions, du handicap créé par le traitement, et des assertions du médecin. « Le psychiatre biologique utilise des techniques connues d’autorité et impose des traitements destructeurs du SNC pour obtenir un désarroi et une dépendance accrus du patient. »
La IHAD implique le déni de la part et du médecin et de la part du patient des dommages créés par le traitement, tout autant que des réels troubles psychologiques et contextuels présents. La IHAD rend compte de la fréquence avec laquelle les traitements par techniques destructrices du cerveau sont utilisés en psychiatrie: électrochocs, psychochirurgie, et médication toxique. Le fait que le traitement détruit des fonctions cérébrales amène la soumission du patient par le biais de la perte de fonctions essentielles telles que la vitalité, la volonté et le raisonnement. Le déni vise non seulement la destruction des fonctions essentielles chez le patient, mais aussi le fait que ses problèmes psychologiques continuent. Ce déni est assorti de confabulation [procédé commun à toutes les addictions avec produit. [le déni est un procédé de défense archaïque (stade oral-anal)]].
Traitement biopsychiatrique = création d’un dommage cérébral plus ou moins permanent et irréversible
...
Admin · 1287 vues · 1 commentaire
02 Sep 2013 

introduction aux antidépresseurs

"Presque tous les antidépresseurs, y compris les ISRS et les tricycliques ont des effets stimulants analogues aux amphétamines"

"Effets Principaux : stimulants principalement, similaires à ceux des amphétamines , aggravant les Symptômes de la dépression"   professeur breggin




"L'effet des antidépresseurs peut se rapprocher de celui de l'ecstasy qui provoque le relâchement de grandes quantités de sérotonine aux terminaisons nerveuses des neurones"



"Venlafaxine / effexor appartenant à la classe phenylthylamine, qui comprend l'amphétamine, methylendioxymethamphetamine (MDMA), et de la méthamphétamine."

extrait du livre noir du médicament : Les antidépresseurs de la famille du Prozac peuvent-ils provoquer les mêmes effets secondaires que le Mediator sur le coeur et les poumons? [...] Un pharmacologue de l’Inserm nous avoue ne pas avoir de données de pharmacovigilance pouvant indiquer des effets secondaires similaires, mais il nous confie que les deux médicaments ont les mêmes mécanismes. Il était donc, selon lui, absurde de prescrire du Mediator à quelqu’un qui prenait du Prozac car les doses ne pouvaient que se cumuler.


Ne jamais stopper ces drogues très très addictives brusquement !!!!
( )



Les antidépresseurs sont d'autre part : 

"Reconnus pour être similaire à des neuroleptiques (anti-psychotiques) ils induisent les mêmes effets secondaires."

Dans son livre Psychiatric Drugs: Hazards to the Brain(Médicaments Psychiatriques: Dangers pour le cerveau), le Dr. Breggin appelle les soi-disant antidépresseurs « Des neuroleptiques déguisés » (p. 166).

Richard Abrams, M.D., professeur de psychiatrie, a mis en évidence que « Les antidépresseurs tri-cycliques sont chimiquement des modifications mineures de la chlorpromazine [Largatil] et furent introduits comme des neuroleptiques potentiels » (in: B. Wolman, The Therapist’s Handbook (Le manuel du thérapeute), op. cit., p. 31).


Les ISRS peuvent engendrer des effets sur la fonction motrice et des complications à long terme semblables à ceux des anti-psychotiques

 


Ne jamais stopper cette drogue brusquement.
"TOUS LES ANTIDEPRESSEURS PROVOQUENT UNE FORTE DEPENDANCE PHYSIQUE.
Les personnes sujettes à un syndrome de sevrage sont les victimes d'une maladie iatrogène (provoquée par le médecin) et doivent être en arrêt maladie(si elles le désirent).
Un recours en justice (au pénal) contre le médecin prescripteur est parfaitement justifié et conseillé (uniquement avec un expert en biologie médical spécialisé en empoisonnement qui reconnait les effets secondaires désastreux des antidépresseurs et un avocat qui comprend quelque chose).
Je déconseille à toutes victimes très fortement l'association aaavam.
On ne parle pas ici des antidépresseurs d'ancienne génération, mais c'est bien pire !!

conseils sevrage :
.


FORUM D'INFORMATION ET D'ENTRAIDE AU SEVRAGE
02 Sep 2013 

Les dangers des antidepresseurs sur le net : seropam, seroplex, zoloft, deroxat, prozac, foxyfral, norset, ixel, cymbalta

procès, conseils,sevrage...prozac, norset, deroxat, effexor, paxil, cymbalta...Corruptions et fraudes

La dépendance et les symtômes de sevrage à l'égard des antidépresseurs a été reconnue depuis le début des années 1960.
 
Apprendre tout sur le sevrage de tous les antidépresseurs: inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonineISRS et inhibiteurs de la recapture de la sérotonine-noradrénaline (SNRI) ...
 
informations et discution sur les antidepresseurs ISRS (RU)....

Danger des antidépresseurs inibiteur de recapture de sérotonine: ISRS
«Compte tenu de l'avantage et le risque, nous pensons que cette préparation totalement inadapté pour le traitement de la dépression." -

Collection de plus de 4800 histoires et nouvelles avec de nombreux articles de médias disponibles.Antidépresseur : inibiteur sélectif de recapture de sérotonine (ISRS)

L'ère antidépresseur, de 1988 à nos jours, peut entrer dans l'histoire comme un désastre de santé publique.
L'ère antidépresseur, de 1988 à nos jours, peut entrer dans l'histoire comme un désastre de santé publique. Selon des estimations prudentes, la «deuxième génération» des antidépresseurs, en particulier les inhibiteurs de la Re-absorption de la sérotonine (ISRS) provoque environ 400 décès par an en Australie de l'induction du suicide. Ils ont tous un profil similaire pour l'induction de la violence, avec les plus énergisants plus récents plus fortement impliqués. Les essais cliniques présentés aux États-Unis Food and Drug Administration (FDA) et d'autres études ont montré qu'ils produisaient un risque important de suicide. Les antipsychotiques atypiques produisent plus de décès par suicide de nouveau, et les événements cardiovasculaires. Les médicaments en cause sont le Prozac (fluoxétine), Zoloft (sertraline), Aropax (paroxétine), Luvox (fluvoxamine), Cipramil (citalopram), Lexapro (escitalopram), Zyban (bupropion), Efexor (venlafaxine) et Serzone (néfazodone) , maintenant retirée et autres. Les antipsychotiques sont Zyprexa (olanzapine) et Risperdal (risperidone) et quelques autres.
Les médicaments psychiatriques ne sont pas seuls en cause la morbidité.
Aux États-Unis, la quatrième cause de mortalité après les maladies cardiaques, le cancer et les accidents vasculaires cérébraux sont des réactions indésirables aux médicaments. Ils sont responsables de plus de 105 000 décès par an et touchent beaucoup plus avec leurs effets sublétaux secondaires. [i] Si l'on ajoute les médicaments prescrits à tort et ceux pris à tort, les événements iatrogènes médicamenteux (EIM) deviennent la troisième cause de décès. Une vingtaine de médicaments homologués par la FDA dans les années 1990 ont été retirées pour des effets secondaires mortels qui ont été relevées dans les essais cliniques, mais ne sont pas présentés aux prescripteurs ou des patients. Le récent retrait du Vioxx a suivi des milliers de crises cardiaques et de décès. Il a été défendu comme «sûr» que deux semaines avant son retrait. [ii]

Principes des addictions psychiatriques
ISRS, Effets principaux : principalement stimulants, similaires à ceux des amphétamines , aggravant les symptômes de la dépression
Presque tous les antidépresseurs, y compris SSRIs et tricycliques ont des effets stimulants analogues aux amphétamines:
 
syndrôme prolongé de sevrage aux psychotropes

qu'est-ce que le syndrome de sevrage prolongé ?
Pour des personnes qui ont longtemps pris des antidépresseurs (plusieurs années), une fois qu'elles arrêtent, il apparait un syndrôme qui peut durer des années, on appelle cela le syndrôme de sevrage prolongé
 
" La preuve, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, le risque de dépendance vis-à-vis des antidépresseurs figure sur les boîtes de médicaments. Pas en France." E Zarifian
 
«Ce sont des substances extrêmement dangereuses qui auraient dû être interdites, comme des médicaments similaires ont été dans le passé. Enquêtes fédérales sur la violence induisant des effets de ces médicaments sont très en retard"
 
(...) Dix des 11 médecins consultés ont prescrit les antidépresseurs en quelques minutes seulement, la consultation n'ayant souvent même pas duré cinq minutes.
 
médecine hors control
 
Dyskinésie tardive / dystonie, Parkinsonisme, akathisie. L e syndrome sérotoninergique est une condition potentiellement mortelle causée par un excès de sérotoninergiques.
 
la déficience en serotonine pour la depression n'a jamais ete trouvé. aucune anomalie de la sérotonine dans la dépression n'a jamais été démontré.
 
En décembre 2004 pourtant, l'agence de contrôle des médicaments britannique a émis un rapport avertissant que tous les antidépresseurs IRS peuvent être associés à des symptômes de sevrage
 
antidépresseurs, benzodiazépines, somnifères.
 
Comment les laboratoires pharmaceutiques nous ont fait croire à leurs « pilules du bonheur ». Des médicaments à l'efficacité incertaine et qui ne sont pas sans risques
 
Going to a psychaitrist has become on of the most dangerous thinks a person can do.
 
Après avoir survécu à la guerre en Irak, les troupes américaines sont actuellement tués par Big Pharma
"Big pharma a tué plus de soldats que les combattants énnemis"
"C’est proche d’un holocauste chimique"
 
Considérant que : Les Nations Unies la déclaration universelle des droits de l'homme, qui a été adoptée et proclamée le 10 décembre 1948, stipule en article 5, « personne ne sera soumis à la torture ou au traitement cruel, inhumain ou dégradant "
 
SSRI comprenant Paxil (deroxat), Lexaprol, Zoloft, Celexa, Effexor, et Prozac, avec d'autres antidépresseurs tels que Wellbutrin, ont été liés avec le suicide, l'ideation suicidaire et la violence chez les enfants et des adolescents.
 
En d'autres termes, aucune caractéristique chimique ne peut distinguer entre un psychotrope appelé " drogue " et un autre appelé " médicament "
 
En 1948, la spécialité combinée de la « neuropsychiatrie » a été divisée en « neurologie, » traitant les maladies organiques ou physiques du cerveau, et de la « psychiatrie » traitant des problèmes émotifs et comportementaux dans les êtres humains normaux.
 
Dyskinésies Tardive/ Dystonia (mouvements corporels graves troubles, le plus souvent permanentes), parkinsonisme (un signe d'avenir de la maladie de Parkinson) et Akathisia (un moteur neurologique sévère manie / l'agitation qui peut conduire au suicide...
 
Les essais cliniques en psychiatrie n’ont jamais prouvé que quelque chose marchait. A coté de l’inadéquation de nos méthodes d’essais cliniques, des professeurs de psychiatrie sont maintenant en prison pour avoir créé des patients de toute pièce
 
antidépresseurs et benzodiazépnes : liens, videos, documents...
 
effexor prosac ISRS ritaline benzos...un beau panel de sites. Le tour du monde des psychotropes (traduction google, pour anglais: clic sur affiché la page original)
 
 
 
Prozac, Paxil, Zoloft, Effexor, Celexa, norset et Luvox. Action pour la protection de la santé des femmes. Antidépresseurs inibiteursélectif de recapture de sérotonine (ISRS)
 
Video antidepresseur
 
Ma fille avait 15 ans lorsque, à mon insu, on lui a prescrit un antidépresseur et un antipsychotique suite à une opération au genou. Ce fut le début d’un long cauchemar qui l’amènera jusqu’au suicide..
 
Tout sur le prozac
 
But : Rendre les gens conscients du cauchemar des effets secondaires qui peuvent être causés par des antidépresseurs.
 
La classe des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (ISRS) semble être celle ayant le plus de propension à causer une dysfonction sexuelle. Les études publiées suggèrent que 30 à 60% des patients traités avec un ISRS peuvent présenter une dysfonctio
 
Différentes études laissent entendre que de 30 à 70 % des patientes prenant des ISRS vivent une dysfonction sexuelle associée aux antidépresseurs et que cela représente un facteur majeur de non-respect du traitement.
 
Certains chercheurs et des médecins croient que l'akathisie est le principal déclencheur de la violence impulsive chez certaines personnes qui prennent des ISRS.
 
maladie iatrogène, véritable torture chimique
 
Ce type de minimisation ne change cependant rien à la réalité : les antidépresseurs sont un moyen mais aussi une cause de suicide – et c’est l’akathisie, ce trouble neurologique occulté, qui joue le rôle de facteur déclenchant.
 
ISRS et d'AUTRES ANTIDÉPRESSEURS : NOUVELLES ET LIENS
 
Les antidepresseurs peuvent causer un dysfonctionnement sexuel permanent. Video de michael Moore (anglais)
 
Moncrieff J, Cohen D (2006)
 
 
 
Les psychotropes, spécialement les anti-dépresseurs et les neuroleptiques, ainsi que les antihypertenseurs, en particulier les bêta-bloquants et les diurétiques, sont les plus souvent incriminés.
 
Détérioration de la dépression et du Suicide chez les patients Étant traité avec des antidépresseurs.
 
Utilisation d'antidépresseur chez les enfants, des adolescents, et des adultes.
 
Le gouvernement britannique interdit la plupart des antidépresseurs de ISRS pour les personnes au-dessous de 18
 
Il y a maintenant des preuves que les antidépresseurs du type ISRS(Selective Serotonin Reuptake Inhibitor) comme le Prozac, le Paxil, et le Zoloft causent des dommages au cerveau.
 
 
 
Suicide Agitation extrême Hostilité et agression Réactions de sevrage D'autres effets secondaires Défauts de naissance
 
le marché de la dépression est devenu tellement important qu'il faut le fragmenter en sous unités pathologiques plus précises : dysthymie, dépression récurrente brève, dépression masculine versus dépression féminine, voire phobies sociales requalifiées...
 
Horreurs journalières du système mental de santé
 
Des produits dangereux.
 
La moitié de ceux qui sont sous antidépresseurs n’ont aucune raison d’en prendre.
 
(Réactions de sevrage aux médicaments psychiatriques) "La meilleure manière de minimiser les risques de réactions graves de sevrage est de ne jamais prendre de produits psychiatriques."
 
Plus que probablement vous êtes arrivés à ce site Web parce que vous voulez connaitre les effets secondaires d'un antidépresseur. Vous avez éprouvé un ou plusieurs des effets secondaires défavorables liés aux antidépresseurs. Suicide, agitation extrème, ho
 
Certains types d'antidépresseurs peuvent doubler le risque de développer un cancer du sein, selon une étude canadienne.
 
“Si les antidépresseurs étaient réellement aussi efficaces qu’on nous le fait croire, les taux d’admission dans les hôpitaux pour dépression auraient sûrement diminué depuis les vingt ans qu’ils sont disponibles. Hélas cela n’est pas arrivé. …
 
L'industrie pharmaceutique internationale de plusieurs milliards de dollars a été accusée de manoeuvrer les résultats des épreuves de drogue pour le gain financier et de cacher l'information qui pourrait exposer des patients au mal possible.
 
En juin 2001, un jury au Wyoming a déterminé que la drogue Paxil d'antidépresseur a fait tuer un homme son épouse, fille et petite-fille avant le massacre lui-même. Le jury a attribué à la famille survivante $8 millions dans les dommages, selon les médecin
 
par Dr. Joanna Moncrieff et Dr. David Cohen.
 
 
Que dois-je savoir au sujet antidépresseurs?
 
GaryNull.com ex : Les résultats de cette étude montrent que, chez les personnes de plus de 65 ans, le traitement par antidépresseur est significativement associée à un risque accru de mortalité à long terme, en particulier de causes cardiovasculaires.
 
Nos bébés de Prozac, de Zoloft et de Paxil
 
by Duncan Double
 
Liens aux sites Web qui contiennent l'information additionnelle concernant les drogues de SSRI et d'autres antidépresseurs
 
Des médicaments catastrophiques??? Les drogues médicamenteuses et la justice...
 
Video du professeur Breggin sur les antidepresseurs
 
par le groupe PSSD
 
Gavés d'antidépresseurs et d'anxiolytiques, les jeunes Français sont de plus en plus nombreux à tenter de se suicider.
 
Le film et le site
 
La mise en évidence d’un risque de comportement suicidaire avec les antidepresseurs ISRS et tricyclique chez l'enfant et l'adolescent
 
NewsTarget
 
38 cas d'effets hépatiques indésirables, dont un décès,
 
les effets de ces drogues légales sont généralement supérieurs à ceux des drogues illégales et génèrent donc des effets plus dévastateurs et débilitant ...
 
 
Video sur les benzodiazépines et les antidépresseurs
 
En effet des personnes sous AD se suicident-elles moins ? Là la réponse n'est pas comme, on pourrait le penser ou, mais plutôt NON
 
Complication potentielle mortelle liée à des médicaments
 
La mort est survenue par arrêt cardiorespiratoire ou déficience rénale.
 
"trouble dysphorique prémenstruel" , migraine mortelle Effexor (venlafaxine) , Cymbalta (duloxetine) , deroxat / Paxil (paroxetine) , Celexa (citalopram) , Lexapro (escitalopram) , Fluvoxamine , Prozac (fluoxetine) , Zoloft (sertraline)
 
Citalopram (Celexa®) Fluoxétine (Prozac®) Fluvoxamine (Luvox®) Mirtazapine (Remeron®) Paroxétine (Paxil®) Sertraline (Zoloft®) Venlaflaxine (Effexor®) Bupropion (Wellbutrin® et Zyban®)
 
effets indésirables graves du type agitation jumelés à des actes d'automutilation ou à des actes visant à blesser autrui. Ces effets indésirables du type agitation comprennent l'akathisie, l'agitation, la désinhibition, l'hostilité, l'agression...
 
Coalition des parents ayant enduré le Suicide
 
 
témoignages et techniques

Les antidépresseurs font plus de mal que de bien, estiment des chercheurs
Les antidépresseurs semblent faire plus de mal que de bien, selon les auteurs d'une étude canadienne publiée dans la revue Frontiers in Psychology qui examine l'impact de ces médicaments sur l'organisme dans son ensemble.

Les antidepresseurs font plus de mal que de bien
couramment prescrit des antidépresseurs semblent faire plus de patients mal que de bien, affirment des chercheurs qui ont publié un document qui examine l'impact des médicaments sur le corps entier.

Une des plus importantes études sur les antidépresseurs montre qu'ils n'ont aucun effet cliniques
Non seulement ils n'ont pas d'effets cliniques, mais ils causent des effets indésirables et créent une dépendance psychique.  Le sevrage de ce type de médicaments est extrêmement difficile après plusieurs années de consommation.

les antidépresseurs peuvent provoquer de la psychose
le cas de david Carmichael
 
Afin d'être en conformité avec la loi française:
Nous vous signalons que vous ne devez tenir aucun compte de tout ce qui est dit dans ce site. En cas de maladie, vous devez consulter un médecin et vous conformer à ses prescriptions.
 
Ce blog n'est ni possédé ni créé par un médecin ou n'importe quelle autre forme de personnel médical .
Les conseils obtenus à partir dans ce blog ne doivent pas être substitués aux conseils d'un médecin qui est bien informé concernant ces thèmes.Toutes les informations obtenuent ici seront employées à vos propres risques.
02 Sep 2013 

La drogue, la défonce : les antidepresseurs

"ce que les usagers ne savent pas c'est que l'abus de médicaments sur ordonnance peut être plus dangereux que l’abus de drogues fabriquées illicitement." M. Emafo Président de l’OICS.

En d'autres termes, aucune caractéristique chimique ne peut distinguer entre un psychotrope appelé " drogue " et un autre appelé " médicament "par le professeur david Cohen

Principes des addictions psychiatriques (Toxic psychiatry)
 
Les drogues médicales et les drogues illégales
 
La cocaïne agit en bloquant la recapture de certains neurotransmetteurs comme la dopamine, la noradrénaline et la sérotonine.
 
L'effet des antidépresseurs peut se rapprocher de celui de l'ecstasy qui provoque le relâchement de grandes quantités de sérotonine aux terminaisons nerveuses des neurones
 
Toutefois, nous maintenons que les effets positifs que les patients rapportent proviennent de l'effet stimulant, semblable à l'amphétamine, la nature de ces médicaments psychotropes.
 
Comme la cocaïne, les amphétamines augmentent la concentration de dopamine dans la fente synaptique mais par un mécanisme distinct
 
LES ANTIDÉPRESSEURS
 
David Healy, la bête noire des labos
 
informations sur les drogues médicales et les drogues illégales
 
Les antidepresseurs
 
Les antidépresseurs
 
"ce que les usagers ne savent pas c'est que l'abus de médicaments sur ordonnance peut être plus dangereux que l’abus de drogues fabriquées illicitement." M. Emafo Président de l’OICS.
 
 
Les médicaments actifs sur le mental (psychoactifs)
 
Un très grand nombre d’antidépresseurs agissent directement ou indirectement sur la libération de la dopamine.
 
Vidéo horrible à ne pas mettre en toutes les mains (personnes sensibles s'abstenir)
 
discutions sur les drogues
 
discutions sur les drogues
 
La nicotine, les amphétamines,, la cocaïne et le crack sont des stimulants.

L'effet des drogues légales et illégales
02 Sep 2013 

Le mensonge du "déséquilibre chimique" de sérotonine : on nous raconte n'importe quoi !

sérotonine : la molécule de l'éveil
La sérotonine est un neurotransmetteur sécrété par le cerveau pour maintenir la phase d'éveil. Elle joue aussi un rôle important dans l'endormissement. En effet, la diminution du taux de sérotonine contribue à atteindre la phase de somnolence, juste avant le sommeil.De plus, la sérotonine permet de synthétiser la mélatonine. Souvent appelée hormone du sommeil, la mélatonine régule les phases du sommeil. Elle est nécessaire pour obtenir un sommeil de qualité.

Il n’y a aucune preuve scientifique que les personnes dépressives souffrent d’une « carence en sérotonine »
regard lucide sur les méthodes douteuses de marketing des firmes pharmaceutiques

Un nombre important de chercheurs croient que l'expression de " déséquilibre chimique " pour parler des causes physiologiques de la dépression n'est plus vraiment adéquate.
 
Il n'ya pas de preuves scientifiques démontrant que d'un déséquilibre chimique
 
"En réalité, la science N'a Pas la Capacité de Mesurer les niveaux de toutes biochimiques DANS LES minuscules espaces entre les cellules nerveuses (synapses) dans le cerveau d'un être humain.
 
Contrairement aux prévisions, les personnes déprimées ne sont pas moins de sérotonine, et ils ne semblent pas avoir les déséquilibres prévisibles d'autres neurotransmetteurs, que ce soit.
 
Il n’y a aucune preuve scientifique que les personnes dépressives souffrent d’une « carence en sérotonine »,
 
"Il est grand temps qu'il soit dit clairement que la théorie du déséquilibre de la sérotonine de la dépression n'est pas étayée par des preuves scientifiques ou par des avis d'experts. Biais de la publicité trompeuse de l'industrie pharmaceutique...
 
En bref, il n'existe pas de corroboration rigoureuse de la la théorie de la sérotonine, ...
 
publicité consommateurs :les ISRS corrigent une «bio-déséquilibre chimique" causé par un manque de sérotonine dans le cerveau. Les allégations faites dans la publicité ISRS congruent avec des preuves scientifiques? PAS DU TOUT !
 
La théorie du déséquilibre de la sérotonine A ETE Un outil de marketing pour les sociétés pharmaceutiques
 
Aucune anomalie du métabolisme de la sérotonine Dans la dépression N'a jamais été »démontré
 
ils ont déboulonné le "déséquilibre chimique" théorie de la dépression.
 
"déséquilibre chimique" : l'escroquerie.
 
Personne n'a identifié un déséquilibre biochimique dans la dépression qui pourraient influer sur ces médicaments.
 
"Un déficit en sérotonine pour la dépression n'a pas été trouvée. ...
 
La deficience de la serotonine dans la depression n'a jamais ete prouvé. «A serotonin deficiency for depression has not been found» Psychiatrist Joseph Glenmullen "En effet, aucune anomalie de la sérotonine dans la dépression n'a jamais été démontrée" Psyc
 
Nous n'avons même pas une technologie, une technologie scientifique, permettant de mesurer ce qui se passe dans le cerveau ...Il y a littéralement une invention. " (note : ce n'est plus vrai pour le taux de serotonine)
 
millepertuis guéri 24% des personnes qui ont déprimé reçu, et guéri Zoloft 25 pour cent -- mais placebo complètement guéri 32 pour cent. Le placebo est champion !
 
Trois vidéos sur Fox New sur " la théorie du déséquilibre de la dépression. ils sont les auteurs d'un article publiée dans PLoS Medicine: "La sérotonine et dépression: un décalage entre les annonces et les scientifiques
02 Sep 2013 

ISRS et ISRSN dysfonctionnements sexuels momentanés ou permanents

descriptif scientifique et references scientifiques sur le PSSD

Les inhibiteurs de recapture de serotonine peuvent entrainer un dysfonctionnement sexuel permanent. Une video de michael Moore

L’AFFSAPS vient d’autoriser les prescriptions de
Prozac aux enfants à partir de 8 ans. Etrangement, c’est elle-même qui
décrit les effets ravageurs de ce médicament dangereux, tant sur les
tendances suicidaires de nos enfants que sur le développement

Un des effets secondaires les plus répandus du groupe
de SSRI d’antidépresseur est un dysfonctionnement sexuel, qui affecte
presque tout le monde qui prend ces drogues

Il a été prouvé que la Paroxétine et d’autres ISRS ont
des effets indésirables au niveau sexuel chez la plupart des patients,
hommes et femmes[13]. Bien qu’habituellement réversibles, ces effets
secondaires durent parfois des mois, des années ou définitive

Les psy-chotropes, spécialement les anti-dépresseurs
et les neuroleptiques, ainsi que les antihypertenseurs, en particulier
les bêta-bloquants et les diurétiques, sont les plus souvent incriminés

Différentes études laissent entendre que de 30 à 70 %
des patientes prenant des ISRS vivent une dysfonction sexuelle associée
aux antidépresseurs et que cela représente un facteur majeur de
non-respect du traitement

Les dysfonctions sexuelles peuvent être secondaires à
un trouble organique, psychique et/ou médicamenteux. Les psy-chotropes,
spécialement les anti-dépresseurs et les neuroleptiques, ainsi que les
antihypertenseurs, en particulier les bêta-bloquants

Les effets secondaires sexuels des inhibiteurs
sélectifs de Reuptake de sérotonine (ISRS) ne s’arretent pas après avoir
stoppé, et peuvent durer un à long terme après la cessation. Cette
condition s’appelle parfois Post SSRI le dysfonctionnement

Les effets secondaires sexuels de quelques types de
médicaments tels que les antidépresseurs ISRS, les stabilisateurs
d’humeur, les contraceptifs oraux, le Propecia, les beta-bloquant etc.
ne s’arretent pas après avoir stoppé, et peuvent durer

sexual dysfunction (Pub med)

Les antidépresseurs réduisent les spermatozoïdes de patients à près de zéro
Dr. Peter Schlegel de la Cornell Medical Center de New York, avec
un collègue, a récemment traité deux hommes de l’infertilité et ‘on
trouve que lorsque les patients avaient cessé de prendre leur
prescription d’antidépresseurs – IRS


02 Sep 2013 

Antidepresseurs et grossesse

Le 20 mars 1980, un chercheur des laboratoires Glaxo­SmithKline (GSK), numéro deux mondial de l'industrie pharmaceutique, alerte sa hiérarchie. Le Paxil - l'antidépresseur vedette de la firme -, donné à des rats en gestation, a provoqué un nombre anormalement élevé de malformations congénitales.
Onze ans plus tard, le Paxil, vendu en France sous le nom de Deroxat, est au coeur d'un immense procès aux Etats-Unis. Des mères de famille auxquelles on a prescrit l'antidépresseur et qui ont donné naissance à des enfants souffrant de malformations cardiaques attaquent le labo. En tout, 600 plaintes ont été déposées. GSK se défend en assurant que, jusqu'en 2005, rien n'était avéré. Cette année-là, la Food and Drug Administration, l'agence américaine du médicament, fait tamponner sur les boîtes de Paxil un avertissement aux femmes enceintes. Une mesure adoptée en France dans la foulée.

Cette pétition est pour porter des accusations criminelles contre GlaxoSmith Kline
Many : des bébés sont morts à la naissance ou sont nés avec des malformations congénitales horribles causées par l’utilisation de déroxat / Paxil
un dossier de seroxatusergroup : prozac, deroxat…
déroxat: «Absolument ne pas le prendre."
tous les IRS sont impliqués quant au risque d’augmentation des malformations congénitales
ATTENTION !!!!!!! Cela pourrait arriver à votre bébé. GSK sava it que le Paxil peut causer des malformations à la naissance, mais ils ne dit rien
infos bébé et isrs
In Memory of Indiana (Effexor Infant Death Antidepressants Pregnancy MOTHERS Act
risque de malformations cardiaques, risque d’hypertension artérielle pulmonaire persistante du nouveau-né
Les bébés naissent avec des anomalies ont hypertension artérielle pulmonaire persistante du flux sanguin à travers le cœur et les poumons et ne reçoivent pas suffisamment d’oxygène à leur corps… Bébés…peut mourir
Dr. Peter Schlegel de la Cornell Medical Center de New York, avec un collègue, a récemment traité deux hommes de l’infertilité et ‘on trouve que lorsque les patients avaient cessé de prendre leur prescription d’antidépresseurs – IRS
tous les antidépresseurs de la même famille, peut diminuer la fertilité masculine en endommageant l’intégrité de l’ADN spermatique
malformations congénitales, décès, sevrage des nouveaux nés, justice….
"Mon bébé a souffert des symptômes graves de sevrage de deroxat / Paxil. Il a passé 16 sur ses 19 premiers jours dans l’hôpital. Il est presque mort en raison de ce sevrage. Maintenant j’éprouve quelques symtomes graves de sevrage moi-même."
La prise de certains antidépresseurs peuvent nuire à votre bébé
Selective serotonin reuptake inhibitors (SSRIs) have not previously been demonstrated, as a group, to be teratogenic.1 However, the results of an unpublished study2 by GlaxoSmithKline (GSK) has led the US Food and Drug Administration and Health Canada to
Paroxetine (Deroxat ou Paxil) : augmentation du risque de malformations congénitales
Antidépresseurs ISRS, dont la populaire drogues Celexa, Cipramil, Emocal, Sepram, Seropram (Generic: citalopram) ont été liés à la variété de graves malformations à la naissance, y compris persistants hypertension artérielle pulmonaire (hypertension
Paxil and other SSRI antidepressants may cause defects in newborn babies
Une expérience conduite par une équipe de l’Inserm montre que des souriceaux exposés à ces psychotropes ont des troubles du sommeil à l’âge adulte
CYMBALTA a été liée à des effets secondaires graves, y compris des anomalies cardiaques et l’hypertension pulmonaire persistante chez le nouveau-né (PPHN) lorsque CYMBALTA est pris par les mères pendant la grossesse
…une étude a montré que les mères qui ont pris SNRIs telles que Cymbalta au cours de la deuxième moitié de leur grossesse étaient six fois plus susceptibles d’avoir un bébé avec PPHN ou de malformations cardiaques
professeur peter Breggin
L’exposition au cours de la grossesse à la paroxétine antidépresseurs est associé à un taux élevé de complications néonatales
Les bébés nés de femmes ayant pris des médicaments dans la seconde moitié de leur grossesse, avaient 6 fois le risque de développer la maladie, les chercheurs ont indiqué

02 Sep 2013 

deroxat / paxil / seroxat / divarius (paroxetine) ISRS

Sa demie vie d’élimination est de 24 heures en moyenne, la fixation aux protéines plasmatiques est forte (95 %). Son métabolisme donne naissance à 5 métabolites qui sont inactifs. La paroxétine est utilisée à la dose de 20 à 40 mg par jour

 

ex: La dernière initiative du gouvernement pour employer deroxat pour « la castration chimique »
guide et aide en ligne antidépresseur paxil

pétition internationale pour l'interdiction du déroxat / séroxat / paxil
Émettre immédiatement un rappel de sécurité des médicaments dans le monde entier pour déroxat / Paxil en cessant simultanément production de Paxil, et d'initier un retrait progressif de la drogue du marché avec une réserve: que la société commence la production / distribution de comprimés Paxil en 1/4, 1/2, 1 et 5 doses milligramme de manière à donner aux patients dépendant (ie accro à) Paxil et qui essaient de diminuer progressivement le médicament "les outils" d'optimiser nécessaire leurs chances de succès.

pétition internationale déroxat/paxil , 9865 signatures
tous les patients sont susceptibles de subir des problèmes de sevrage
déroxat / séroxat / paxil protest
Californie : procès contre Glaxo SmithKline (GSK) chargé la société pharmaceutique de ne pas mettre en garde le public sur les dangers de sevrage du déroxat / Paxil
blog d’iinformation deroxat
Le groupe d’utilisateur du Seroxat (deroxat) a été établi par les patients BRITANNIQUES employant le médicament de GlaxoSmithKline, Seroxat, pour fournir l’aide et le conseil aux utilisateurs du médicament, à leurs familles et amis
infos deroxat
infos deroxat et bébés
Forum deroxat (anglais)
Paxil and other SSRI antidepressants may cause defects in newborn babies
l’arrêt du Paxil peut causer des vomissements, des sensations de chocs électriques, des vertiges, de l’agressivité, des cauchemars et de l’anorexie
deroxat/Paxil et défauts de naissance
sevrage deroxat
The year was 1995. I was experiencing some PMS symptoms and my doctor informed me that there was a new drug that was offering relief for PMS. He said that they were having some excellent results. So I agreed to begin taking it. The drug was Paxil
Si vous vous arrêtez de prendre le médicament, il est recommandé de réduire la dose graduellement.
worstpills.org
Les patients deviennent anxieux, agité, terrifié, incapable de dormir la nuit et de sereposer
Ce site est un mémorial à Matt Burne, un homme de 37 ans chef d’entreprise prospère
Antidepressant suppression of clinical trial data
Il a été prouvé que la Paroxétine et d’autres ISRS ont des effets indésirables au niveau sexuel chez la plupart des patients, hommes et femmes[13]. Bien qu’habituellement réversibles, ces effets secondaires durent parfois des mois, des années ou définitive
Glaxo admet que deroxat / Paxil provoque une dépendance… au R-U
Le fabricant d’antidépresseurs populaires ont publiés seulement 14 pour cent de leurs résultats cliniques peu convaincant
information deroxat
les personnes traitées par la paroxétine (deroxat) seraient exposées à un risque élevé de mort par suicide
Les horribles symptômes de sevrage
deroxat/paxil/seroxat
DEROXAT SEROXAT WEBLOG Nouvelles et vues au sujet de deroxat / Seroxat / Paxil / Paroxetine
Quitpaxil
Infos déroxat / paxil / seroxat
PLAINTES EFFETS SECONDAIRES, FDA ALERTES, PRÉCAUTIONS; ESSAIS CLINIQUES, Les symptômes de sevrage…
en cours
les adultes déprimés traités par la paroxétine peuvent être six fois plus susceptibles de présenter des comportements suicidaires que les adultes traités par le placebo
Le mal est fait
victime du deroxat / paxil
Ceci est le site de David Carmichael qui est devenu délirant / psychotique sur le Paxil et croyait que son fils, qui avait un léger cas de l’épilepsie, avait en fait un cerveau endommagé. Il a assassiné son fils pour le protéger
victime deroxat / prozac
Les médicaments fabriqués par GSK ont causés de nombreux morts parceque les graves effets secondaires n’ont pas été mentionner
le Paxil pouvait entraîner 6 fois plus de risques de causer le suicide chez des adultes que la prise d’un placebo. Glaxo fait face à des milliers de poursuites…tels que l’accoutumance, la dépendance et un syndrome de sevrage sévère
02 Sep 2013 

prozac (fluoxetine) ISRS

sa résorption orale est bonne, la biodisponibilité varie de 70% à 85%, non modifiée par les aliments. Sa demi-vie varie de 1 à 4 jours et celle de son métabolite, la norfluoxétine, est d’environ 7 jours. La fluoxétine est utilisée à la dose de 20 mg par jour.

 

L’affaire prozac par le professeur david Healy. L’avis du fabiquant. "Considérant les avantages et les risques, nous pensons que cette préparation totalement inadapté pour le traitement de la dépression. ‘- 25/05/1984
Ceci est tiré du chapitre 4 du livre de Peter Breggin, Talking Back to Prozac
La bonne nouvelle ; vous n’êtes (probablement) pas fou (encore). La mauvaise nouvelle ; cela pourrait prendre un moment pour guérir
"Eli Lilly a sciemment et frauduleux cachés des faits entourant les effets secondaires mortels de sa drogue."
Je suis presque mort en raison du prozac
Tous les dangers du prosac : c’est une catastrophe ce truc !!!
«effets similaires de la fluoxétine à ceux de la cocaïne sur la sérotonine». docteurJoseph Glenmullen
En angleterre ils ont le droit de savoir. Pas en France
LE RÉSULTAT : SUICIDES, HOMICIDE ET VIOLENCE INSENSÉE
par le Dr. Julian Whitaker
50 000 personnes qui consommaient du Prozac se seraient peut-être suicidées depuis la lancée du produit
cette drogue de merveille a pu sérieusement endommager votre santé
Vous avez entendu parler de Prozac, de Paxil/deroxat, de Zoloft, de Luvox, et de cetera
les niveaux accrus de sérotonine produisent le comportement impulsif, le meurtre et le suicide, l’incendie criminel, le crime violent, conduite insouciante, la dépression, l’inquiétude, l’irritabilité, les douleurs autour du coeur, l’insomnie,
Plusieurs publications scientifiques récentes rapportent la possibilité d’un risque accru pour le comportement suicidaire chez les adultes qui sont traités avec des médicaments antidépresseurs
McMan la dépression bipolaire et Web
Le fabricant du PROZAC accusé d’avoir dissimulé des données plus qu’inquiétantes
Les plaignants allèguent que cela montre que Lilly était au courant de Prozac induit la violence et les tendances suicidaires (avant même que le Prozac a été approuvé pour la commercialisation aux États-Unis) et que ce n’était pas communiqués au public
victime du prozac
03 Sep 2013 

effexor (Venlafaxine) ISRSN

IRSN (inhibiteurs de recapture de la sérotonine et la noradrénaline) capsule de 37.5 MG, 75 MG et 150MG. DEMI VIE 5 heures

La revue presrire demande l'interdiction de l'effexor

entre autres

Cet emplacement est consacré aux millions de personnes dont les vies ont été perdues ou détruites en raison des antidépresseurs
risque de syndrôme malin des neuroleptiques, comportement suicidaire, automutilation, syndrôme sérotoninergique mortel…
Mise en garde concernant le risque de changements comportementaux et émotifs, voire d’automutilation, chez les patients traités par un ISRS ou un autre antidépresseur de nouvelle génération
en français
Bienvenue à la section d’Effexor de FindLaw pour le public. Cette section contient l’information légale et d’autres ressources
Venlafaxine (ou Effexor) : aucune efficacité dans la dépression majeure des enfants mais des risques suicidaires sérieux
soulignent les risques cardiovasculaires de la venlafaxine, tachy-arythmie,  hypertension en utilisation normale
Tous les effets secondaires de l’effexor
Effexor comme prescrit à nous par nos médecins a eu comme conséquence l’inquiétude et l’agitation, le dysfonctionnement sexuel, le hypomania, le gain de poids, et beaucoup d’autres réactions défavorables débilitantes telles que l’insomnie et les cauchemars
Je veux me dégager cette drogue horrible
Medwatch : Le surdosage d’Effexor (Venlafaxine Hcl) peut être associé à un plus grand risque de résultats mortels
Confirmation de la contre-indication chez les patients de moins de 18 ans
effexor
La discontinuation a été impossible
Par Professeur Richard Lathe
Il y a un risque de pensées ou d’actions suicidaires. Comment essayer d’empêcher des pensées ou des actions suicidaires dans votre enfant. Vous devriez observer pour certains signes si votre enfant prend un antidépresseur. Il y a des avantages
peut avoir comme conséquence le syndrome représentant un danger pour la vie
video en français
Depuis la commercialisation de la venlaxafine, le Centre Belge de Pharmacovigilance a notamment reçu communication de plusieurs cas de syndrome de sevrage et de convulsions
Il est prescrit dans les épisodes dépressifs majeurs
effexor
Scott Reuben a aussi falsifié des données concernant l’efficacité de l’antidépresseur EFFEXOR (venlafaxine) dans les douleurs neuropathiques et post-opératoires

Auticme et effexor
Sous le couvert de la recherche médicale récente, faite aussi bien dans les Etats-Unis et l'étranger, l'anti-dépresseur Effexor est liée à l'autisme et des malformations congénitales chez les enfants exposés à la drogue, tandis que dans l'utérus.
Cela signifie que les mères prescrites ce médicament dangereux mettaient sans le savoir leurs bébés à risque pour un large éventail de débilitante des malformations congénitales et troubles du spectre autistique. Heureusement, les victimes de cette drogue dangereuse sont capables de demander réparation sous la forme d'une poursuite des blessures.

03 Sep 2013 

zoloft (sertraline) ISRS

Sa demie vie d’élimination est de 26 heures, ce qui autorise une prise unique quotidienne. La biodisponibilité est de 88 %. La fixation aux protéines plasmatiques est forte (99 %). Le métabolisme de la sertraline fait intervenir les iso-enzymes du cytochrome P450 et donne naissance à un métabolite peu actif : la déméthylsertraline. La sertraline est utilisée à la posologie de 50 mg par jour.

 

Zoloft s’est souvent révélé pas plus efficaces que le placebo (une substance inerte comme une pilule de sucre) . Cela ne veut pas dire que la drogue n’a pas d’effet –, et donc, pas d’effets secondaires
Le Zoloft et les antidépresseurs Tuent
Le cabinet d’avocats californien de Baum Hedlund a déposé une plainte contre Pfizer, au nom d’un médecin de santé publique ou l’infirmière et au nom de "tous les résidents de la Californie qui ont été trompés sur Zoloft
Pour woudy
Pour Kate
Les deux médicaments ont été impliqués dans des crimes et des suicides tragiques, principalement aux États-Unis
Ces crimes ont été commis alors que Christopher était sous l’influence du Zoloft, avoir une réaction indésirable à un médicament pour adultes prescrits pour lui qui n’était pas approuvé pour les enfants jusqu’à l’âge de 18 ans.
La victime du zoloft (12 ans) a été reconnu coupable d’assassinat et condamné à 30 ans de prison sans possibilité de libération conditionnelle
victime du zoloft
question d’antidepresseurs antidepressantsfacts
«Je suis convaincu que, sans le Zoloft, qu’il avait pris, il n’aurait pas étranglé sa femme". Juge barry O’keefe
Comme un célèbre psychiatre l’a dit: «[ISRS] ne sont pas la correction d’un déséquilibre biochimique, ces médicaments créent de graves déséquilibres dans le cerveau. …
neuro soupe

Anne Nacci victime du zoloft
zoloft de Pfizter, une autre pilule du malheur dangereuse

Brandon Ferris
victime du zolft
Ma ans beau-fils 16, Brandon Ferris, s'est suicidé, le 22 Juillet 2001, environ 3 semaines après avoir commencé à prendre l'antidépresseur ISRS connu comme le Zoloft.

Julie
victime du zoloft

matt miller
victime du zolof
t

Emiily
suicide induit par la zoloft

Défaut de divulguation des avertissements de suicide dans la publicité Zoloft

ahrp.org
03 Sep 2013 

norset / remeron (mirtazapine)

03 Sep 2013 

cymbalta (duloxétine) ISRSN

La haute autorité de santé (HAS) communique : Avis défavorable au remboursement en raison d’un intérêt clinique insuffisant dans
Compte tenu du risque d’hépatotoxicité et du risque suicidaire, l’intérêt clinique de CYMBALTA est insuffisant dans cette affection

La revue prescrire demande l'interdiction du cymbalta
entre autres
Les graves effets secondaire du cymbalta
infos et liens sur le cymbalta
Ces données confirment que la duloxétine expose à encore plus d’effets indésirables et d’interactions que d’autres antidépresseurs proches. Prescrire recommande aux médecins de ne pas prescrire ce médicament.
un risque de survenue de syndrome de Stevens–Johnson
03 Sep 2013 

Valdoxan (agomelatine)

Mécanisme d'action :
L'agomélatine est un agoniste mélatoninergique (récepteurs MT1 et MT2) et un antagoniste des récepteurs 5HT2c. Les études de fixation aux récepteurs montrent que l'agomélatine n'a aucun effet sur la capture des monoamines ni aucune affinité pour les récepteurs α, β adrénergiques, histaminergiques, cholinergiques, dopaminergiques et les récepteurs aux benzodiazépines.L'agomélatine resynchronise les rythmes circadiens dans des modèles animaux de désynchronisation de ces rythmes.
L'agomélatine augmente la libération de noradrénaline et de dopamine spécifiquement dans le cortex frontal et n'a aucun effet sur les concentrations extracellulaires de sérotonine.

L’antidépresseur Valdoxan accusé d’être cancérigène
Dans son analyse publiée en septembre 2009, elle dénonce les études menées avec le Valdoxan comme insuffisantes et ne faisant pas la preuve de la supériorité de la nouvelle substance. De plus, écrit Prescrire, la substance «à très fortes doses est cancérigène chez les animaux».

agomélatine (VALDOXAN°): Des risques, mais pas d’efficacité prouvée
Une hépatotoxicité est probable. • Au total, pour mieux soigner les patients, il n’y a pas intérêt à utiliser l’agomélatine, d’efficacité non prouvée mais qui expose à des risques mal connus

Prescrire demande l'interdiction du valdoxan

entre autres

Malgré l'absence d'efficacité démontrée, l'agomélatine (Valdoxan°) est commercialisée depuis 2009 dans le traitement de la dépression. Depuis, elle fait l'objet d'un plan européen de gestion des risques et d'une surveillance renforcée par les agences du médicament.
Prescrire a demandé et obtenu des bilans de pharmacovigilance des agences française et européenne du médicament.
De nombreuses données n'ont pas été précisées et certains détails des rapports ont été censurés. Cependant, l'ensemble de ces nouvelles données confirme le profil d'effets indésirables de l'agomélatine déjà préoccupant lors des essais cliniques avant commercialisation.
Des effets indésirables sont particulièrement graves, notamment des atteintes hépatiques, pancréatiques, des troubles neuropsychiques avec suicides, agressions, convulsions, vertiges, ainsi que des atteintes musculaires parfois graves. D'autres troubles graves et préoccupants ont été rapportés, tels que des réactions cutanées graves, des troubles cardiovasculaires, avec un doute sur un risque de survenue de cancers.
En l'absence de bénéfices démontrés, l'ensemble de ces données confirme que la balance bénéfices-risques de l'agomélatine est nettement défavorable.
En attendant que les agences du médicament communiquent largement sur ce point, prennent les décisions qui s'imposent et retirent rapidement ce médicament du marché, les soignants ont intérêt à éviter ce médicament aux patients.
03 Sep 2013 

ixel

03 Sep 2013 

seropram (citalopram), seroplex, citalopram , Sipralexa, cipralex (escitalopram) ISRS

seropram : Sa biodisponibilité est excellente, voisine de 100 %. Sa demie vie est de 33 heures. La fixation aux protéines plasmatiques est de 50 %. Le principal métabolite du citalopram est le norcitalopram.

 

Lexapro side effects and Lexapro withdrawal. Lexapro information. List of Lexapro side effects and how withdrawal from Lexapro can be accomplished. Lexapro

seropram / celexa / cipramil antidepressantfacts
effets secondaires
Celexa withdrawal. Celexa withdrawal side effects, Celexa withdrawal warnings, Celexa withdrawal precautions, Celexa withdrawal adverse effects, overdose, withdrawal symptoms and Celexa natural alternatives. Before you begin the spiral down with Celexa
antidepressantfacts

risques cardiques mortels
avertissement ansm
03 Sep 2013 

zyban, wellburtin, bupropione, Amfébutamone (agit comme un ISRN et de récepteurs de l’acétylcholine nicotinique antagoniste

L’ appellation DCI de "Bupropion" est apparue en l’an 2000 pour remplacer la première. En effet sa dénomination originelle DCI étant "Amfébutamone" car la molécule est très proche de l’ Amphétamine et de l’ Amphépramone ( Diéthylpropion)

 

Il a des effets indésirables de type amphétaminique (convulsions, HTA, palpitations, tachycardie, insomnies, crises d’angoisses, TS….)
Zyban : ATTENTION ! : Risque de suicide, automutilation, changements des comportements émotionnels
Témoignage
Il s’agit d’un antidépresseur atypique qui possède un potentiel d’abus et de dépendance parfaitement démontré chez l’animal par des études
03 Sep 2013 

stablon

L'Agence nationale du médicament a décidé de classer les médicaments à base de tianeptine comme stupéfiants. Le plus connu d'entre eux est l'antidépresseur Stablon®. Pourquoi cette décision ? "En raison d'un risque de pharmacodépendance, d'abus et d'usage détourné" a motivé l'ANSM. Concrètement, suite à ce changement de classe thérapeutique, le Stablon® (comme tous les médicaments à base de tianeptine administrés par voie orale) fera l'objet de conditions particulières de prescription et de délivrance. La décision publiée au Journal officiel du 8 juin 2012 sera effective à partir du 3 septembre 2012

la revue prescrire demande l'interdiction du stablon
entre autres
03 Sep 2013 

Les forums antidépresseurs

France : sevrage benzos  et aux antidépresseurs (nouveau)

forum sevrage des antidépresseurs
Surviving Antidepressants
forum d’entraide en anglais
Prozac, Paxil, Effexor, Zoloft, et coll – classification des antidépresseurs, ainsi que tous les autres antidépresseurs qui ont pour cible la sérotonine (soit Principalement ou secondairement) dans le cerveau humain
Photo de Traci Johnson, 19. Traci s’est pendu dans un laboratoire Eli Lilly [Février 2004], au cours d’un essai clinique pour Cymbalta / duloxétine
Aide aux sevrage effexor
Membres : 928 Vous avez éprouvé l’enfer, maintenant il est l’heure de découvrir que vous n’êtes pas seul. Ce club est prévu pour le pourcentage des utilisateurs courants et ex-Paxil qui sont ou ont éprouvé ce cauchemar unique
aide en ligne deroxat
guide et aide en ligne antidépresseur deroxat / paxil
Les effets secondaires sexuels de quelques types de médicaments tels que les antidépresseur de SSRI, les stabilisateurs d’humeur, les contraceptifs oraux, le Propecia, les beta-bloquants etc. ne vont pas toujours loin après avoir stoppé
forum privé yahoo
Les effets secondaires sexuels des inhibiteurs sélectifs de recapture de sérotonine peuvent durer à long terme après la l’arret du traitement
WELCOME TO THE SSRI WITHDRAWAL SUPPORT * FORUM de DISCUSSION
Bienvenue sur le Prozac Vérité. Nous sommes un groupe qui se consacre à dénoncer les méfaits des anti-dépresseurs SSRI. Ces médicaments ont longtemps été …
The International Coalition For Drug Awareness is dedicated to educating the people of the world regarding the potential harmful and life threatening short and long term effects of prescriptive medication, particularly SSRI drugs (Prozac, Zoloft, Paxil
03 Sep 2013 

justice et antidepresseurs

avocats, class action, condamnations…

GlaxoSmithKline a déboursé près de 1 milliard de dollars pour régler les poursuites sur déroxat / Paxil
dont environ 390 millions de dollars pour des suicides ou des tentatives de suicide qui serait lié à la drogue
Avandia Celexa Effexor Lexapro Paxil Prozac Symbyax Zoloft Zyprexa
Le fait d’exposer directement autrui à un risque immédiat de mort ou de blessures de nature à entraîner une mutilation ou une infirmité permanente par la violation manifestement délibérée d’une obligation particulière de sécurité
mise en danger délibérée de la personne d’autrui
…par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement, la mort d’autrui constitue un homicide involontaire
procès, class action, avocats antidepresseurs
deroxat prosac effexor
Le tribunal constate : Prozac et Xanax Cause d’une conduite criminelle
Plainte contre Glaxo SmithKline (GSK)
Défauts de naissances, décès, sevrage…Il y a plus de 5.000 différents procès déroxat États-Unis classé, comme plus de 2.500 procès contre le déroxat classés en Grande-Bretagne, alléguant la dépendance au déroxat / Paxil et les symptômes de sevrage
SmithKline Beecham a accepte de payer $65 millions pour arranger un costume anti-trust d’action collective apporté par les consommateurs qui les ont allégués ont payé des prix gonflés Paxil, une drogue populaire d’antidépresseur, parce que le géant pharmaceutique…
Un groupe de plaignants du Massachusetts a intenté un procès de classe-action plus tôt ce mois contre le fabricant de l’antidépresseur Paxil de bombe de grosse calibre, alléguant que le retrait de la drogue apportée sur des mauvais effects tels que la naus
compte tenu qu’il était destiné à être utilisé comme médicament chez les humains
Un juge du comté de Madison a approuvé un règlement $63.8 millions dans un procès de classe-action contre GlaxoSmithKline, les fabricants de deroxat / Paxil, qui ont réclamé la compagnie ont favorisé la drogue pour l’usage chez les enfants
pour « des réactions graves de sevrage
deroxat/paxil, zoloft, effexor, prozac
recours collectif
paxil/deroxat et defauts de naissances
antidépresseur ISRS tels que Prozac, Zoloft, Paxil, etc. ont été liés aux défauts de naissance dans les bébés
Alerte sur effexor

Neurontin : Le 14 Mai 2004, Pfizer a plaidé coupable en cour fédérale à des accusations criminelles de fraude
Warner-Lambert.  Pfizer a accepté de payer 430 millions de dollars
Justice et ISRS les succès du professeur Breggin
inibiteur selectif de recapture de sérotonine: ISRS. Zoloft, prosac, deroxat/paxil et ritaline (assimilé amphétamine
Paxil/deroxat
Paxil/deorxat – Prozac – Zoloft – Effexor – Cymbalta – Adderall – Lexapro – Zyprexa – Symbyax
prozac, paxil/deroxat…
Zoloft s’est souvent révélé pas plus efficaces que le placebo (une substance inerte comme une pilule de sucre) . Cela ne veut pas dire que la drogue n’a pas d’effet –, et donc, pas d’effets secondaires.

WYOMING PAXIL VERDICT
DANGEROUS DRUGS / DEFECTIVE DRUGS
Depuis 1988, plus de 200 poursuites ont été déposées contre les fabricants de Prozac, Zoloft et Paxil
Lawrence E. Feldman & Associates
temesta, zoloft…
Si votre bébé a souffert de la grave anomalie congénitale hypertension pulmonaire persistante due à l’utilisation d’une mère comme les ISRS Celexa, vous avez besoin de l’aide d’avocats expérimentés drogue dangereuse de Weitz & Luxenberg
citalopram lawsuit
Produits dangereux
Persistent Pulmonary Hypertension of the Newborn (PPHN) Hypertension artérielle pulmonaire persistante du nouveau-né (hypertension artérielle pulmonaire persistante)
1998 – Brynn Hartman abattu son mari, alors que le comédien Phil Hartman ses deux enfants dormaient dans leur chambre
03 Sep 2013 

autres psychotropes et liens en français

Les dangers de la toxicomanie aux benzodiazépines et une listes de liens benzodiazépine, psychotropes et santé international et France
nos médecins nous tuent
les danger de la toxicomanie aux benzodiazépines et les liens benzodiazépine dans le monde en français
"Nous croyons qu’une pratique plus rationnelle de la psychiatrie éliminerait l’usage d’une médication si dangereuse."
"Eli Lilly a sciemment et frauduleux cachés des faits entourant les effets secondaires mortels de sa drogue."

NON AUX ANTIDEPRESSEURS
informations critiques sur les antidepresseurs
antidépresseurs
Antidépresseurs … Effets secondaires
l’alcoolisme créé par le médecin
la mort par antidepresseurs
la critique des médecins
cytochromes et psychotropes

beta-bloquant
les dangers de la toxicomanie aux bêta-bloquants

03 Sep 2013 

les antidepresseurs provoquent de la violence et des suicides

Antidépresseur-induites akathisie homicides liés associées à des mutations dans les gènes du métabolisme diminution de la famille CYP450
Objectif: Examiner la relation entre les allèles variants des gènes CYP450 en 3 (CYP2D6, CYP2C9 et CYP2C19), des médicaments qui interagissent et akathisie chez les sujets visés à une pratique psychiatrie médico-légale à Sydney, en Australie

exposé de plus de 4800 cas essentiellement criminels

Les pilules du malheur
Gavés d'antidépresseurs et d'anxiolytiques, les jeunes Français sont de plus en plus nombreux à tenter de se suicider. Des voix s'élèvent pour dénoncer les tragiques effets secondaires de médicaments mal prescrits

Conférence : droguer nos enfants a des effets de suicide et d'homicide avec le Dr David Healy et Robert Whitaker
Dans son intervention Healy offre un mise en accusation puissante concernant le suicide et la violence provoqué par médicaments psychiatriques.

"les adultes déprimés traités par la paroxétine peuvent être six fois plus susceptibles de présenter des comportements suicidaires que les adultes traités par le placebo"

Coalition des parents ayant enduré le suicide

pétition :"S'IL VOUS PLAÎT signer ma pétition réclamant l'abolition du suicide CAUSES par les antidépresseurs"
Coalition des parents ayant endurés le suicide

Le Cymbalta, antidépresseur actuellement sur le marché, était testé au cours d’une étude clinique de 6 semaines sur des sujets non dépressifs. Lors de l’étude, il y a eu 11 tentatives de suicide, et 4 suicides effectifs.
Une étude suédoise estime à 3% le taux de décès par effets indésirables des médicaments. Les antidépresseurs arrivent en troisième position
ils sont à l'origine de dizaines d'assassinats, des milliers de psychoses et modifient l'esprit de millions d'utilisateurs

Antidépresseurs, violences et suicides
Au contraire, les études menées sur certains ISRS (les premières mises en garde dans la littérature spécialisée concernant la Fluoxétine datent déjà de 1983[1]) ont montré une augmentation des passages à l’acte auto- et hétéro-agressifs et ce non seulement chez des patients avec un diagnostic de dépression mais aussi, ce qui est encore plus inquiétant, chez les volontaires sains
«Ce sont des substances extrêmement dangereuses qui auraient dû être interdites, comme des médicaments similaires ont été dans le passé. Enquêtes fédérales sur la violence induisant des effets de ces médicaments sont très en retard"
témoignage

Alerte santé Canada

Plusieurs effets négatifs connus
"Quelles peuvent être les répercussions de cette overdose nationale et légale sur le cerveau de millions de gens", se demande-t-il en répertoriant les principaux effets négatifs connus sur le comportement : confusion mentale, désinhibition, dépersonnalisation, troubles de la mémoire, Alzheimer, actes de violence, suicides, infanticides.

Matt Miller
suicide induit par une semaine de traitement zoloft

Antidépresseurs : Les dangers de ces médicaments s’arrêtent à la frontière
Par quels mécanismes, la sertraline aurait-t-elle pu déclencher cette violence ? Le journaliste Guy Hugnet enquête depuis près de 10 ans sur les antidépresseurs. Il a interrogé David Healy (professeur de psychiatrie et de neuropsychopharmacologie à l’université de Cardiff, expert international des antidépresseurs) sur les effets des ISRS : « En prenant ces traitements beaucoup de gens deviennent hostiles, agressifs, suicidaires, perdent leurs inhibitions. Certains, par exemple, se mettent en tête d’aller acheter des armes. Chacun d’entre nous est sujet à des impulsions qu’il contrôle plus ou moins. Avec ces médicaments, comme avec les street drugs (cocaïne, crack), les gens n’arrivent plus à contrôler leurs impulsions. »

Ceci est le site de David Carmichael
qui est devenu délirant / psychotique sur le déroxat /Paxil et croyait que son fils, qui a eu un cas d'épilepsie bénigne, effectivement eu un cerveau endommagé. Maintenant, il est sur ​​une campagne contre le Paxil et d'autres ISRS. 
Le 30 Septembre 2005, j'ai été jugé «non criminellement responsable pour cause de troubles mentaux» pour le meurtre de Ian. J'ai reçu une absolution inconditionnelle

« Antidépresseurs : des placebos potentiellement mortels ? »
 Plus de 2.000 suicides liés au Prozac ont été signalés jusqu’à l’automne 1999 à l’agence états-unienne du médicament (FDA). Ce risque était connu des laboratoires, et lors de procès intentés aux Etats-Unis à la firme GSK, on a appris l’occultation délibérée du risque suicidaire du Déroxat, majoré chez les enfants. Depuis, les antidépresseurs portent un « label noir » aux Etats-Unis et ne peuvent être prescrits en ville qu’aux personnes âgées de plus de 24 ans. En France, certaines estimations parlent de 3.000 à 4.000 suicides par an, liés aux antidépresseurs

L’antidépresseur peut-il lui aussi induire un comportement violent à l’égard de soi ou d’autrui ?
Le risque de suicide est connu depuis quasiment toujours : pour des raisons probablement promotionnelles, on a voulu l’oublier avec les nouveaux antidépresseurs (type fluoxétine et apparentés), mais il a fallu se rendre à l’évidence et se rendre compte qu’ils n’étaient pas ces médicaments « miracles » que l’on avait célébrés depuis la fin des années 1980. Pour ce qui concerne la violence à l’égard des autres, l’une des plus récentes études disponibles[1] identifie plusieurs dizaines de médicaments hautement suspects, dans lesquels on retrouve certes des benzodiazépines : mais le risque de loin le plus net semble lié aux médicaments qui augmentent la disponibilité de la sérotonine ou de la dopamine au niveau du cerveau, à savoir et comme par hasard les nouveaux antidépresseurs (fluoxétine et apparentés) et, plus encore, la varénicline (sevrage tabagique).

Stop a la violence par entidépresseurs qui dégénère
la campagne de kurt

L'histoire de Kurt a commencé 17 jours plus tôt quand il a été prescrit le médicament Prozac par un médecin généraliste (qui n'a pas pu effectuer tous les tests psychologiques). Peu de temps après avoir commencé à prendre son ordonnance Prozac, Kurt, un adolescent normalement sortant, est devenu retirée et déprimé.Il s'est battu avec son meilleur ami et délibérément écrasé son camion dans un mur de pierre. Ce fut, pour dire le moins, hors de caractère pour Kurt.
Malheureusement, seulement dix-sept jours après sa première dose de Prozac, Kurt a tiré et a tué son père, la seule personne qu'il aimait le plus au monde. Le tournage a été un choc complet et n'avait aucun sens pour quelqu'un qui connaissait Kurt et son père.
Il était clair que le Prozac avait causé, un changement radical violent Kurt. En dépit de ce fait, Eli Lilly & Co., le fabricant du Prozac, a affirmé que son médicament ne doit pas provoquer un comportement agressif.À la suite de cette demande et indépendamment du fait que Kurt n'avait aucun antécédent de violence avant le Prozac, il a été reconnu coupable du meurtre de son père et a été condamné à 22,5 à 60 ans de prison.
Enfin, en 2004, huit ans après la condamnation de Kurt, la Food and Drug Administration (FDA) a reconnu que les soi-disant antidépresseurs ISRS, y compris Prozac peut provoquer des comportements suicidaires et / ou violents en particulier chez les adolescents et les enfants. En outre, il a été révélé que Eli Lilly & Co. dissimulés données de 1988 qui reliaient Prozac à la violence. Forts de cette nouvelle preuve que nous espérons gagner Kurt d'un nouveau procès. Notre objectif est d'obtenir justice pour les deux Kurt et son père.
le Paxil pouvait entraîner 6 fois plus de risques de causer le suicide chez des adultes que la prise d'un placebo. Glaxo fait face à des milliers de poursuites...tels que l'accoutumance, la dépendance et un syndrome de sevrage sévère

Deux jeunes garçons qui ont eu "la chance" de se voir offrir des échatillions gratuits de l'antidépresseurs Zoloft sont aujourd'hui en prison
En 2003, aux États-Unis, l’industrie pharmaceutique a distribué l’équivalent de 16.4 miliards de dollars en échantillons gratuits aux médecins. Ces échantillons sont littéralement responsables de la mort d’innocents. Deux jeunes garçons qui ont eu « la chance » de se voir

Le risque suicidaire induit par les antidépresseurs et les neuroleptiques est un fait connu en clinique depuis l’extension dans la population générale de la prescription de ces drogues mais restait jusqu’à présent sujet à controverses. L’hypothèse prévalente était que le risque de suicide, majeur autour du 10e au 14e jour de traitement, était dû à la levée du ralentissement psychomoteur et donc à l’activation du patient dépressif, qui précéderait l’amélioration de son humeur et la disparition de ces idéations suicidaires. En d’autres termes, le patient retrouverait juste assez d’énergie pour mettre en acte ses idées suicidaires.
Le rôle des médicaments psychiatriques dans les affaires de violences, suicides et meurtres
En juin 2001, un jury au Wyoming a déterminé que la drogue Paxil / déroxat, un antidépresseur a fait tuer un homme son épouse, sa fille et sa petite-fille avant de massacre lui-même. Le jury a attribué à la famille survivante $8 millions dans les dommage

il est raisonnable de penser que le prozac peut-être associé à 156.060 décès par suicide et 2 520 000 réactions indésirables
Les individus, âgés de 25 ans et au-dessus, qui prennent des médicaments ISRS doivent savoir qu'ils ne sont pas à l'abri du risque suicidaire (voir ci-dessus) ou les nombreux effets secondaires associés à ces médicaments. Les effets secondaires courants comprennent l'anxiété, la dépression, maux de tête, douleurs musculaires, douleurs à la poitrine, nervosité, insomnie, somnolence, faiblesse, changements de la libido, tremblements, bouche sèche, irritée estomac, perte d'appétit, des étourdissements, des nausées, des éruptions cutanées, des démangeaisons, le poids gain, la diarrhée, la perte de cheveux impuissance, la peau sèche,des douleurs thoraciques, de la bronchite, troubles du rythme cardiaque, des contractions musculaires, l'anémie, l'hypoglycémie et la thyroïde faible., 
Prozac seule a été associée à plus de 1.734 décès par suicide et plus de 28.000 réactions indésirables

D’autres antidépresseurs largement prescrits sont dangereux potentiellement. Certes si les effets secondaires sont fréquents, les drames sont rares mais le jour où ils arrivent, il est trop tard. Le risque est établi. Par exemple le prozac ou fluoxétine a des effets similaires à la cocaïne sur la sérotonine de notre cerveau chez certaines personnes. Dans son dossier d’AMM à la FDA le responsable de l’évaluation des effets secondaires du prozac notait un profil similaire aux amphétamines. Le résultat d’une étude parue dans une grande revue de pédiatrie américaine montre l’augmentation du risque de suicide ou de tentative chez les patients sous antidépresseurs : ce travail a répertorié les suicides et tentatives pendant 9 ans sur une cohorte de plus de 20 000 enfants et adolescents traités pour dépression (10 -18 ans). Ils n’ont pas vu de différences significatives entre la fluoxetine[6] (Prozac), le citalopram (Seropram), la fluvoxamine (Floxyfral), la paroxetine (Deroxat) ou la sertraline (Zoloft) qui sont tous à risque de favoriser les tentatives de suicide.

« Tout les groupes de médicaments psychotropes peuvent déclencher la violence jusqu'à et y compris l'homicide."
Breggin affirme que médias de l'establishment "ignore les preuves scientifiques reliant médicaments psychiatriques et les comportements violents parce que la psychiatrie est la religion des grands médias, et ils ne veulent pas voir les dangers des drogues psychiatriques prescrits."
...
« La violence et les autres comportements potentiellement criminels causés par les médicaments sur ordonnance sont le secret le mieux gardé de la médecine », dit Healy dans un communiqué le mois dernier . "Jamais auparavant dans les domaines de la médecine et le droit ont-il eu tant d'événements avec des données tellement dissimulée et si peu de compétences spécialisées."

antidépresseurs : a qui profite le crime ?
colère face à ces médecins

"Dans de trop nombreux cas, les médicaments psychaitriques cause ou contribuent à des actes horribles de violences"
Les survivants et les familles des défunts ont poursuivi Eli Lily pour négligence dans le développement et la commercialisation du prozac et le procès a débuté en 1994. Un consortium d'avocats et une cour Indiana m'avait nommé comme expert médical et scientifique depuis plus de 100 poursuites en responsabilité de produits combinés contre Eli Lilly concernant la violence et le suicide causé par Prozac.

« Antidépresseurs : des placebos potentiellement mortels ? »
Plus de 2.000 suicides liés au Prozac ont été signalés jusqu’à l’automne 1999 à l’agence états-unienne du médicament (FDA). Ce risque était connu des laboratoires, et lors de procès intentés aux Etats-Unis à la firme GSK, on a appris l’occultation délibérée du risque suicidaire du Déroxat, majoré chez les enfants. Depuis, les antidépresseurs portent un « label noir » aux Etats-Unis et ne peuvent être prescrits en ville qu’aux personnes âgées de plus de 24 ans. En France, certaines estimations parlent de 3.000 à 4.000 suicides par an, liés aux antidépresseurs

Les pilules du malheur
Gavés d'antidépresseurs et d'anxiolytiques, les jeunes Français sont de plus en plus nombreux à tenter de se suicider. Des voix s'élèvent pour dénoncer les tragiques effets secondaires de médicaments mal prescrits

meurtres et suicides sous antiddépresseurs
témoignages et articles

Violence, homicides, agressions : effets secondaires de 31 médicaments tels que Champix, antidépresseurs, sédatifs / hypnotiques, Ritaline…
Un article paru le 15 décembre 2010 dans la revue en libre accès PLoS One (Public Library of Science) sous le titre « Prescription Drugs
03 Sep 2013 

livres

“Medicines out of Control ?Antidepressants and the Conspiracy of Goodwill”
de Charles Medawar
Voici la traduction en français de quelques pages exemplaires de cet ouvrage

Antidépresseurs: mensonges sur ordonnance
de Guy Hugnet
Il dénonce la collusion entre laboratoires et experts qui amènent des millions de personnes à prendre ces médicaments aussi efficaces que des placebos mais dont les effets secondaires sont parfois dramatiques.

Guide critique des médicaments de l’âme
de professeur David Cohen
ANTIDEPRESSEUR ; LITHIUM ; MALADE ; MEDICAMENT ; MENTAL ; NEUROLEPTIQUE ; PSYCHOPHARMACOLOGIE ; PSYCHOTROPE ; SEVRAGE ; SOMNIFERE ; STIMULANT ; TRANQUILLISANT ; USAGE ;

Effets secondaires - LA MORT, Sans corruption pas de médicaments (prozac)
le livre ecrit par John Virapen devoile la corruption pour mise sur marché de médicaments qui vous tuent
« Ils (l’ industrie pharmaceutique) vous vendent des médicaments dangereux pour gagner de l’argent. Rien d’autre. Si vous pensez que l’ industrie harmaceutique met des médicaments sur le marché pour vous aider – vous vous trompez lourdement! »

Prozac : panacé ou pandore ?
Suicide et la mort peuvent se cacher Dans chaque pilule ISRS
Je suis Ann Blake Tracy, Ph.D., chef de la Coalition internationale pour la sensibilisation aux drogues. Je suis l'auteur de Prozac: panacée ou Pandora? - Notre cauchemar de la sérotonine et ont témoigné dans des affaires judiciaires impliquant des antidépresseurs pendant 12 ans 1/2. Les 15 dernières années de ma vie ont été consacrées à plein temps à des recherches et à écrire sur les antidépresseurs ISRS.
La recherche sur la sérotonine a été clair dès le début que la chose la plus dommageable qui pourrait être fait pour le système de sérotonine serait porter atteinte à sa capacité à métaboliser la sérotonine. Pourtant, c'est exactement ce que les antidépresseurs ISRS exercent leurs effets.
Pour la recherche des décennies a montré que le métabolisme de la sérotonine atteinte produira migraines, bouffées de chaleur, douleurs autour du coeur, difficultés respiratoires, une aggravation des plaintes bronchiques, la tension et l'anxiété qui apparaissent de nulle part, la dépression, le suicide - en particulier le suicide très violent, l'hostilité , les crimes violents, les incendies criminels, la toxicomanie, la psychose, la manie, la maladie organique du cerveau, l'autisme, l'anorexie, la conduite dangereuse, la maladie d'Alzheimer, un comportement impulsif sans se soucier de la peine, et le comportement argumentatif.
Comment on jamais pensé que ce serait «thérapeutique» pour induire chimiquement ces réactions, cela me dépasse. Pourtant, ces réactions sont exactement ce dont nous avons été témoins dans notre société au cours de la dernière décennie et demie en raison de l'utilisation généralisée de ces médicaments.
En fait, nous avons même un nouveau vocabulaire à la suite avec des termes tels que «rage au volant», «suicide par policier", "assassiner / suicide», «va», «syndrome du faux souvenir," postal "école de tir", " bi-polaire »- chaque troisième personne que vous rencontrerez plus - avec des taux faramineux de diabète de type antidépresseur induit et l'hypoglycémie.
Vous souvenez-vous il ya deux décennies, quand les gens déprimés utilisés pour s'éclipser discrètement de se suicider plutôt que de tuer tout le monde autour d'eux et puis eux-mêmes comme ils le font tout en prenant des antidépresseurs ISRS?
Une étude de l'Université de Californie du Sud en 1996 a porté sur un groupe de souris mutantes dans une expérience qui a terriblement mal tourné. Ces souris transgéniques étaient les créatures les plus violents qu'ils avaient jamais vu. Ils sont nés manque la MAO-A enzyme qui métabolise la sérotonine. À la suite de leurs cerveaux étaient inondés de sérotonine. Cet excès de sérotonine est ce que les chercheurs ont déterminé était la cause de cette violence extrême. Les antidépresseurs produisent le même résultat final car ils inhibent le métabolisme de la sérotonine.
Ce sont des médicaments extrêmement dangereux qui doivent être interdits en tant que médicaments similaires ont été interdits dans le passé.
Comme société, nous pensions jadis LSD et le PCP comme des médicaments miracles avec de grandes marges de sécurité chez l'homme. Nous n'avons jamais vu médicaments si semblables à ceux du LSD et le PCP que ces antidépresseurs ISRS. Tous ces médicaments produisent rêver pendant les périodes d'éveil. On croit que les niveaux de sérotonine élevés sur stimulent le tronc cérébral qui entraîne un manque de paralysie musculaire pendant le sommeil permettant ainsi au patient d'agir sur les rêves ou les cauchemars qu'ils ont. Le monde a été témoin clairement dans l'assassiner-suicide Zoloft induite par le comédien Phil Hartman et son épouse, Brynn.
Connecticut a vu le cas Prozac induite par Kelly Soie il ya plusieurs années. Cette jeune mère a attaqué sa famille avec un couteau, puis réglez la maison en feu tuant tous mais sa fille de 8 ans qui a couru chez les voisins. Comme elle se tenait saignements et crier à l'aide, elle a expliqué: «Au secours! Ma maman est un cauchemar!"
Sur la bouche des enfants, nous allons comprendre ces cauchemars pour ce qu'ils sont. Elle a compris que c'était quelque chose que sa mère ferait que dans un cauchemar, jamais dans la réalité.
Ceci est connu comme un trouble du comportement en sommeil paradoxal. Dans le passé, il était surtout connu comme un état ​​de sevrage, mais la plus grande installation de sommeil dans le pays a signalé que 86% des cas, ils sont diagnostiquent sont les patients sous antidépresseurs.
Parce que cela a été connu dans le passé comme condition manifestant principalement par le retrait de la drogue, vous devriez voir comment l'état dangereux de retrait de ces médicaments se révélera être. C'est pourquoi il est si important de s'assurer que les patients sont sevrés très lentement afin d'éviter tout risque d'entrer dans un état ​​de retrait

Le livre noir du médicament
Les antidépresseurs de la famille du Prozac peuvent-ils provoquer les mêmes effets secondaires que le Mediator sur le coeur et les poumons? [...] Un pharmacologue de l’Inserm nous avoue ne pas avoir de données de pharmacovigilance pouvant indiquer des effets secondaires similaires, mais il nous confie que les deux médicaments ont les mêmes mécanismes. Il était donc, selon lui, absurde de prescrire du Mediator à quelqu’un qui prenait du Prozac car les doses ne pouvaient que se cumuler. Le site de la pharmacovigilance européenne révèle que des nouveau-nés dont les mères ont pris du Prozac développent la même maladie que les patients ayant absorbé du Mediator ou de l’Isoméride: l’hypertension artérielle pulmonaire.
L’Agence européenne du médicament se contente toutefois de conseiller aux mères de signaler à leur sage-femme qu’elles prennent un ISRS [inhibiteurs sélectifs de la recapture de sérotonine: classe d'antidépresseurs de type Prozac]. L’Agence estime que le Prozac multiplie par deux le risque de malformation cardiaque chez le nouveau-né. Au lieu de déconseiller formellement la molécule aux femmes enceintes, elle leur suggère simplement d’en parler à leur médecin qui décidera de la suite du traitement. L’Agence ajoute: « Le mécanisme est inconnu. »

Drug-Induced démentia : a perfect crime (les médicaments qui induisent la démence : un crime parfait) Repenser les drogues psychiatriques: Un guide pour le consentement éclairé, a souligné le besoin urgent pour les sociétés et les systèmes de soins de santé à reconnaître la nocivité inutile de médicaments psychiatriques, et pour protéger les droits de ceux qui veulent des oins sans drogue .  En misant sur ce même thème, d’origine médicamenteuse démence: un crime parfait présente une analyse méthodique des données scientifiques et épidémiologiques qui confirme les  médicaments psychotropes comme une cause de lésions cérébrales et de décès prématurés. Espérons que ces publications seront utilisées par les profanes, les cliniciens, les avocats et les décideurs politiques à améliorer la qualité et l’intégrité des soins de santé, et de sauvegarder le droit fondamental de tous les patients pour éviter des lésions corporelles injustifiée – en particulier, lorsque ce dommage survient dans le forme de désinformation, frauduleux, et / ou coercitives (involontaire) de soins médicaux.
de professeur David Healy
Les antidépresseurs ont envahi notre vie quotidienne.Ils sont désormais prescrits largement par les médecins généralistes. Mais toute la lumière sur les propriétés et les dangers des antidépresseurs n’a pas été faite.
Comment et pourquoi cesser de prendre les médicaments psychiatriques
La grande majorité des individus vivent une vie exemplaire et n’ont pas commis d’actes criminels ou bizarre, avant de prendre les médicaments psychiatriques.
Les livres antidepresseur en anglais
Ce que votre docteur ne vous dira pas au sujet de Prozac, de Zoloft, de Paxil, de Celexa, et de Luvox

Worst Pills, Best Pills
Inside this 900+ page resource you’ll find easy to understand information on 538 prescription drugs like Celebrex, Crestor and Paxil, including 53 top-selling drugs that should not be taken under any circumstances
Halte aux antidépresseurs !
de Serge Rafal
L’intérêt des médecines douces est incontestable face aux prescriptions fréquentes et systématiques de tranquillisants et autres antidépresseurs constatées et officiellement dénoncées. Ces dernières années, des progrès décisifs ont été réalisés dans la com
de Philippe Pignarre
Les épidémiologues n’ont jamais vu cela : en 1970, il y avait cent millions de déprimés dans le monde. Aujourd’hui, ils sont près d’un milliard. Entre 1980 et 1989, les consultations pour dépression sont passées aux États-Unis de 2,5 à 4,7 millions.

de Angélique Houlbert
Face à la banalisation de la consommation des antidépresseurs, voici un livre nécessaire qui sera utilisé avec profit par de très nombreuses personnes souffrant d’épisodes dépressifs. En effet, la véritable explosion des dépressions que l’on constate

Les dérives de l'industrie de la santé
En écrivant L’envers de la pilule, J.-Claude St-Onge a ouvert une véritable boîte de Pandore. Tant de choses ne tournent pas rond dans notre système de santé, l’industrie pharmaceutique et nos rapports à la médecine! L’auteur dévoile dans ce nouvel ouvrage le fruit de ses recherches, une mine d’informations fouillées, claires et souvent choquantes. Par exemple :
les raisons pour lesquelles tant d’essais cliniques ne sont pas fiables;
la démonstration que le fabricant du Vioxx devait savoir que son médicament était dangereux pour le cœur;
la portion exagérée du coût des médicaments qui est due au marketing;
de nouvelles preuves que les antidépresseurs poussent certains utilisateurs au suicide et qu’ils n’ont pas l’efficacité qu’on leur prête;
la démonstration qu’une autre politique du médicament est possible et peut sauver des vies et des milliards de dollars;
la façon dont on invente de nouvelles maladies pour nous abonner aux pilules;
comment les agences de contrôle jouent à la roulette russe avec nos vies;
la constatation que le virus de la grippe aviaire est connu depuis au moins un demi-siècle et qu’il n’a pourtant jamais provoqué la pandémie si redoutée;
et une foule d’autres renseignements qui pourraient vous protéger contre les dérives

on apprend que tout médicament comporte des risques, qu'une étude effectuée au Québec a révélé que 52 % des prescriptions par ordonnance sont risquées ou dangereuses

Big Pharma, une industrie toute-puissante qui joue avec notre santé
"Or les médicaments sont aussi des substances dangereuses, à manier avec précaution. Il y a bien sûr les scandales récents qui ont secoué la France. L’affaire du Mediator n’est nullement une exception, elle est plutôt la règle : on assiste depuis une vingtaine d’années à une avalanche de scandales pharmaceutiques à travers le monde, pour la plupart bien plus graves que celui du Mediator et impliquant quasiment tous les grands laboratoires mondiaux. Étrangement, ces affaires retentissantes n’ont pratiquement pas eu d’écho en France. Sans doute a-t-on considéré qu’il s’agissait de problèmes qui ne nous concernaient pas, un peu comme le fameux nuage de Tchernobyl. Pourtant, les entreprises impliquées sont des multinationales implantées sur notre territoire comme sur le reste de la planète et leurs médicaments étaient (ou sont encore) commercialisés également en France. À l’ère de la mondialisation, les molécules circulent aussi librement que le pétrole ou les courriels."...
On ne peut plus dire qu’il s’agit de cas isolés de corruption , de quelques « méchants » qu’il suffirait de mettre en prison. Les experts, les scientifiques, les médecins, les politiciens, tous ces gens font simplement leur travail – ils sont même, dans leur grande majorité, bienveillants et de bonne foi. Ce que révèlent les scandales, par leur répétition même, c’est justement cela : la banalité du mal pharmaceutique, son caractère systémique, industriel.
Il y a quelque chose de pourri au royaume de Médecine , comme il est dit dans Hamlet. Nous le sentons tous obscurément, mais nous hésitons à nous l’avouer. Nous voulons continuer à croire que la médecine est « basée sur des preuves », comme on nous le répète tout le temps, que nos médecins sont vigilants et bien informés, que les agences sanitaires ne permettront plus qu’on nous vende des médicaments inutiles et dangereux. Nous voulons continuer à croire en la médecine, car elle a été porteuse depuis la révolution thérapeutique de la fin du XIXe de tous nos espoirs en une vie longue et sans douleur. Mais cette médecine que nous avons connue n’existe plus.
Comme on va le lire dans ce livre, les « preuves » sur lesquelles on se fonde pour nous prescrire des médicaments sont couramment biaisées. Les risques sont cachés par les laboratoires . Les médecins reçoivent leur formation et leurs informations de l’industrie pharmaceutique. Les agences sanitaires approuvent de façon désinvolte des médicaments totalement inefficaces, tout en protégeant le « secret commercial » des données négatives fournies par les firmes. À tous les niveaux, le profit des industries passe AVANT l’intérêt des patients.

tous fou ? de jean claude Saint-Onge
Une personne en deuil souffrirait de « dépression majeure » si elle n’arrive pas à surmonter son chagrin après deux semaines. Une personne très timide serait atteinte de « phobie sociale » et un enfant qui conteste les adultes et les règles, serait taxé de « trouble oppositionnel avec provocation». Sommes-nous tous devenus fous ? En 60 ans, le nombre de troubles mentaux répertoriés dans le DSM, la « bible » des psychiatres, est passé de 60 à plus de 400 alors que la consommation de psychotropes a augmenté de 4 800 % aux États-Unis au cours des 26 dernières années. Or, cette épidémie de « maladies mentales » est très largement fabriquée, nous explique J.-Claude St-Onge dans cet essai sur l’influence démesurée de l’industrie pharmaceutique sur la psychiatrie.

the shooting drug de Donna Smart

L’histoire racontée dans Mad in America va surprendre beaucoup de lecteurs. Dans sa revue de la littérature scientifique, le livre révèle que les études des résultats à long terme des antipsychotiques ont régulièrement montré que les médicaments ont augmenté la probabilité que les personnes diagnostiquées avec la schizophrénie deviennent des malades chroniques. Le livre examine aussi la commercialisation des nouveaux médicaments antipsychotiques atypiques dans les années 1990, et découvre la fraude scientifique au cœur de cette entreprise

Les antidépresseurs, le grand mensonge
"Irving Kirsch soutient que les médicaments de type Prozac n'ont guère plus d'efficacité que des vulgaires placebos, les effets secondaires en plus. "La différence d'amélioration entre les patients prenant des placebos et ceux prenant des antidépresseurs n'est pas très importante. Cela signifie que les personnes souffrant de dépression peuvent aller mieux sans traitement chimique", explique cet éminent professeur. Ce livre a mis en rage la communauté scientifique et le lobby des laboratoires pharamaceutiques qui jugent irresponsable cette entreprise de démystification... car la France est le premier consommateur au monde de psychotropes.

the emperor’s New Drugs
Antidépresseurs : Environ 80% de la réponse aux médicaments a été reproduite dans les groupes placebo,
Depuis peu, les neurosciences et la psychologie ont connu un bouleversement radical. Notre cerveau " émotionnel " est bien plus que le vestige encombrant de notre passé animal : maître de notre corps et de nos passions, il est la source même de notre ident

pharmageddon (anglais) : l'hisoire d'une tragedien par le prof david Healy
les antidépresseurs - maintenant les médicaments les plus couramment prescrits pendant la grossesse - alors même que les preuves s'accumulent que ces médicaments provoquent des défauts de naissance, le double du taux de fausses couches, et causer un handicap mental chez les enfants nés de mères qui ont été les prendre.
L'espérance de vie aux Etats-Unis, le pays qui consomme le plus de la dernière des médicaments vitaux est en baisse rapide par rapport au reste du monde. Pour les maladies comme la schizophrénie, nous faisons maintenant 10 fois pire en termes d'espérance de vie que nous l'étions il ya 100 ans.

Médicaments Meurtriers et Crime Organisé : comment Big Pharma a corrompu la Santé
Corruption systématique: L’essentiel de l’ouvrage de Peter est consacré à la mise en valeur du fait que l’industrie pharmaceutique a systématiquement corrompu la science en amplifiant les bénéfices et en minimisant les méfaits de ses médicaments. En tant qu’épidémiologiste, ses énormes connaissances et sa passion du détail qui en ont fait un leader mondial dans la critique des études cliniques, Peter est ici sur un terrain très solide. Son nom s’ajoute à celui de nombreux autres, y compris d’anciens éditeurs du New England Journal of Medicine qui ont dénoncé cette corruption. Il montre aussi comment l’industrie a acheté des médecins, des universitaires, des revues, des organismes professionnels, des associations de patients, des départements universitaires, des journalistes, des organismes de régulation, et des politiciens. Ce sont les méthodes mêmes de la mafia.
Le livre ne permet pas aux médecins ni aux universitaires d’éviter le blâme. En effet, on pourrait faire valoir que les compagnies pharmaceutiques font ce qu’on attend d’elles pour maximaliser les rendements financiers des actionnaires, mais les médecins et les universitaires sont censés avoir une vocation plus élevée.
Les lois qui obligent les entreprises à déclarer les sommes qu’elles payent aux médecins montrent que de très nombreux médecins sont redevables à l’industrie du médicament, et que beaucoup reçoivent des sommes d’argent pour conseiller les entreprises ou pour donner des conférences en leur nom. Il est difficile d’échapper à la conclusion que ces « leaders d’opinion » sont achetés. Ce sont les « mercenaires » de l’industrie.
Et comme avec la mafia, malheur à quiconque dénonce ou apporte des preuves qui ne sont pas favorables à l’industrie. ....Il n’est donc pas tout à fait fantaisiste de comparer l’industrie du médicament à la mafia...

mensonges et vérités de diana Kircsh
extrait : "voila un exemple flagrant d'une manipulation des statistiques. La plupart des gens ne réalisent pas que l'augmentation de la durée moyenne de vie est surtout le résultat de la réduction du taux de mortalité infantile. Il y a cent ans, beaucoup d'enfants mouraient à la naissance et...Si cette réduction de taux en mortalité infantile est enlevée de l'équation, l'espérance de vie a seulement augmenté de 3,7  années depuis ces derniers 100 ans !"

Anatomie d’une épidémie enquête sur un mystère médical: Pourquoi le nombre d’adultes et d’enfants handicapés par la maladie mentale explosé au cours des cinquante dernières années? Il ya maintenant plus de quatre millions de personnes aux Etats-Unis qui reçoivent un chèque du gouvernement d’invalidité en raison d’une maladie mentale, et le nombre continue à monter en flèche. Chaque jour, 850 adultes et 250 enfants atteints d’une maladie mentale sont ajoutés aux rouleaux d’invalidité du gouvernement. Qu’est-ce qui se passe?

Guide des 4000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux, Philippe Even
Mais comment l’Etat en est-il arrivé à jouer ainsi contre les intérêts des patients et la nécessité de réduire les dépenses médicales?
Parce que, comme le disent officiellement et dans les mêmes termes l’ONU et les parlements américain et britannique, «l’industrie est une pieuvre infiltrant toutes les instances décisionnelles nationales et internationales, les gouvernements, les grandes administrations, les institutions, les sociétés savantes médicales et les médias». Voilà pourquoi nos commissions d’évaluation tournent en rond, laissant passer des molécules inefficaces et dangereuses alors qu’elles savent que les essais cliniques réalisés par l’industrie sont biaisés, truqués, mensongers, masquant les dangers, amplifiant les effets positifs. ...Les médecins se vendent pour un plat de lentilles.

Bad pharma
Les médicaments sont testés par les gens qui les fabriquent, dans des essai cliniques mal conçus menés sur un petit nombre de patients non-représentatifs, et analysés en utilisant des techniques qui sont biaisées, de manière à exagérer les bienfaits des traitements. C’est sans surprise que ces études produisent des résultats qui favorisent le produit testé. Quand les essais cliniques ne donnent pas les résultats escomptés, les données sont cachées des médecins et des patients ce qui laisse une image distordue de la réalité. Ces faits distordus sont communiqués de manière biaisée par des régulateurs et des éditeurs de journaux scientifiques qui sont en conflit d’intérêts, tout comme les associations de patients et les universités. Le résultat est que dans la plupart des cas, nous n’avons aucune idée du traitement qui est le plus efficace.
Des études cliniques biaisées
Les pharmas font souvent plusieurs séries de tests, mais excluent les séries dont les résultats ne sont pas positifs. Donc, si dix séries de tests ont été effectuées, il se peut que l’étude publiée et soumise aux régulateurs ne présente les résultats que de trois ou quatre d’entre elles. Par exemple, pour le reboxetine, sept séries de tests ont été faites, mais seulement une a été rendue publique et publiée dans un journal académique. Les six autres sont demeurées dans l’ombre, inaccessible, même si leurs résultats ne montraient aucune amélioration face au placebo.
Les conséquences négatives des « données manquantes » ne s’arrêtent pas à l’évaluation de l’efficacité ; elles concernent aussi la sécurité des patients. Dans les années 1980, un médicament contre l’arythmie cardiaque, le lorcainide, fut testé auprès d’une centaine d’hommes ayant subi une attaque cardiaque. Le taux de décès fut 9 fois supérieur chez les candidat ayant pris lorcainide que ceux qui ont pris le placebo. L’étude ne fut jamais publiée et les résultats sombrèrent dans l’oubli. Pourtant, à la même époque, les médecins ont commencé à systématiquement prescrire des médicaments anti-arythmie aux gens ayant subi une attaque cardiaque, par mesure de prévention, sans savoir qu’une étude avait démontré que c’était dangereux. Résultat : environ 100.000 personnes sont mortes avant que l’on ne se rende compte que c’était une mauvaise idée. Ces morts auraient pu être évitées si l’étude sur lorcainide avait été publiée.
Il y a seulement la moitié des résultats d’essais cliniques qui sont publiés, et celles dont les résultats sont négatifs ont deux fois plus de chances de ne pas être publiées. Conséquemment, les informations disponibles aux médecins font en sorte de constamment surestimer les bienfaits des médicaments. Ainsi, comme les médecins sont maintenu dans l’ignorance, les patients sont exposés à des traitements inférieurs, inefficaces, non-nécessaires, plus dispendieux et/ou plus risqués, voire dangereux.

How to Stop Your Doctor Killing You (COMMENT EMPECHER VOTRE DOCTEUR DE VOUS TUER)
« La personne qui présente la plus grande probabilité de vous tuer n’est pas un parent ou un ami ou un agresseur ou un cambrioleur ou un conducteur ivre. La personne qui risque très probablement de vous tuer est votre docteur.
Antidépresseurs : Dissimulation des effets indésirables Risque de tentatives de suicide et efficacité modeste Un antidépresseur en cinq minutes : la dépression au Canada De nouvelles preuves que les antidépresseurs accroissent le risque de suicide

The Myth of the Chemical Curede docteur Joanna Moncrieff
Ce livre expose le point de vue traditionnel que les médicaments psychiatriques corrigent un déséquilibres chimiques est une fraude dangereux. Il retrace l'émergence de ce point de vue et la façon dont il a soutenu les intérêts de la profession psychiatrique, l'industrie pharmaceutique et l'Etat moderne. Au lieu de cela, il est proposé que ces «médicaments psychiatriques en créant des états cérébraux anormaux, qui sont souvent désagréables et altérent les fonctions intellectuelles et émotionnelles normales avec d'autres conséquences néfastes. La recherche sur les antipsychotiques, les antidépresseurs et stabilisateurs de l'humeur est examinée pour démontrer cette thèse et il est suggéré que la reconnaissance de la nature réelle des médicaments psychiatriques conduirait à une pratique plus démocratique de la psychiatrie.
A voir sur le site : Des films et livres pour ne pas mourir idiots. (4 pages développent et illustrent le roman. )
Des millions de personnes normales ont ainsi été amenées à croire qu’elles souffrent de pathologies inexistantes et exagérées, telles "la préhypertension", "le désordre d’anxiété généralisée", "le syndrome prémenstruel dysphorique"…

La défonce médicamenteuse.
Aux ravages causés par les antidépresseurs, s’ajoutent ceux du cannabis, de l’ecstasy et du crack. Chercher le bien-être, le bonheur, le sommeil, l’amour, l’indépendance, l’éternité, bref, "la lune en gélules" dans ces drogues est dangereux

Il relance le débat sur les pratiques mafieuses de la médecine conventionnelle.

La médecine serait-elle devenue folle?

J’y décris le système médical tel qu’il est en réalité : un système de maladie au service de l’Argent et fait pour rendre les gens malades.

La médecine moderne est gérée par une oligarchie restreinte mais puissante issue des grands groupes chimico-pharmaceutiques qui parvient à conditionner les choix des gouvernements, des politiques et des institutions de la santé grâce à de prodigieux moyens

"Si on pouvait autrefois espérer trouver un jour un traitement pour chaque maladie, nous explique Jörg Blech, les marchands de la santé, aujourd’hui plus que jamais, semblent plutôt vouloir trouver une maladie pour chaque molécule fabriquée. En manipulant

Au nord comme au sud de la planète, l’industrie pharmaceutique n’a pas bonne presse et semble avoir réussi à gâcher le capital de sympathie que lui avaient valu ses grandes découvertes des années 1960 et 1970. Ainsi, l’opinion publique a été choquée quand

de ATTAC
Depuis une trentaine d’années, dans tous les pays développés, les systèmes de santé ont subi de profondes transformations dues à l’emprise croissante des lobbies et des intérêts privés sur les politiques publiques. Par analogie avec le " complexe militaro-

03 Sep 2013 

antidépresseur : la molécule qui rend fou

03 Sep 2013 

Antidépresseurs: danger !

03 Sep 2013 

la vérité sur l'industrie médicaMENTEUSE par gwen Olsen (ex cadre pharma)


Fraude scientifique! Gwen Olsen balance le morceau par Wakeup-
le site de gwen Olsen
03 Sep 2013 

liens scholl shootings : fusillades dans les écoles

Le site des familles des victimes du massacre de Colombine
scholl shootings

Les psychotropes derrière les massacres scolaires aux Etats-Unis

«Environ neuf fusillades sur dix  dans les écoles et des fusillades de masse impliquent ces médicaments et on peut envisager alors qu’au moins une proportion significative de ces cas ont été causés par les médicaments »


exposé de plus de 4800 cas essentiellement criminels

Nous demandons à l'administration Obama pour:
lancer une enquête fédérale pour la relation entre les fusillades dans les écoles et les médicaments psychiatriques.

Isepp appelle à une enquête fédérale sur le lien entre les psychotropes et les meurtres de masse
pétition

Stop a la violence par entidépresseurs qui dégénère
la campagne de kurt

COALITIONS DES PARENTS AYANT ENDURES LE SUICIDE
violences a l'école
03 Sep 2013 

DONT TAKE SSRI’S : NE PRENEZ PAS D’ANTIDEPRESSEURS ISRS

03 Sep 2013 

L’ASSASSINAT DE NOTRE JEUNESSE, Un Fléau : le Prozac


"Kristine Marie Cushing, 39 ans, avait été séparée de son mari depuis plusieurs mois. En Octobre 1991, elle a pris un pistolet de calibre .38 et a tiré et tué ses deux enfants, Elizabeth âge de 8 ans , et Stéphanie Marie, 4 ans, alors qu’ils dormaient dans leur lit, puis elle a tourné, lui infligeant une blessure non mortelle. procureurs ont déclaré qu’ils ne pouvaient pas trouver un iota de l’information pour montrer qu’elle était tout sauf un donner très , bienveillante et douce l’être humain. "Après un plaidoyer de folie, elle a été commise dans un établissement psychiatrique. Ce qui lui fit snap? Elle avait pris le Prozac.

L’ASSASSINAT DE NOTRE JEUNESSE

Les ISRS, ou inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine, sont les dernières vaches à lait des sociétés pharmaceutiques . Leur utilisation a augmenté en flèche au cours des dix dernières années. Surnommé "Chemical Coiffure» et désigné comme des antidépresseurs, ils sont à l’origine de dizaines d’assassinats, des milliers de psychoses et ont modifient l’esprit de millions d’utilisateurs. Tous, sauf un très petit nombre de la dernière "Mass Murderers» ont été mis sur ces médicaments. Les écoles encouragent les parents à mettre leurs enfants à ces médicaments pour les plus petits signes de "non conformité". Les écoles reçoivent plus d’argent pour "handicapés" les élèves.

Voici un des articles les plus informatives sur les ISRS que j’ai trouvé par le Dr Julian Whitaker MD:

Un Fléau : le Prozac
Quand j’ai entendu parler du massacre de Columbine High School, ma première pensée fut: «Seigneur nous aide, si ils prennaient du Prozac? Neuf jours plus tard, il a été signalé que Eric Harris, l’un des tireurs, prenait Luvox, qui, comme le Prozac, Zoloft et le Paxil, appartient à la classe de médicaments appelés inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS). Dans l’une sur 25 enfants de la prendre, Luvox causes mania », une psychose caractérisée par des sentiments exaltés, la folie des grandeurs … et la surproduction d’idées." 

Les armes sont blâmés, mais qu’en est il des médicaments sur ordonnance?
Probablement à cause de la pression de l’industrie pharmaceutique des annonceurs lourds dans tous les médias, le débat national sur l’épidémie de violence chez les adolescents a ignoré l’utilisation généralisée des médicaments d’ordonnance chez les adolescents et en particulier ceux qui ont commis des actes monstrueux. Cependant, le lien médicament violence est terriblement commun.  Shawn Cooper avait 15 ans, de Notus, en Idaho, a tiré un fusil de chasse sur des étudiants et du personnel scolaire. Selon son beau-père, il avait pris un ISRS. Fetters Chris agé de 13 ans de l’Iowa a tué sa tante préférée. Elle prenait du Prozac. Kip Kinkel, , se sont déchaînés dans l’Oregon. Il a d’abord tiré et tué ses parents, ont passé la nuit avec le corps (caractéristique de la réaction de dissociation de ces médicaments sont souvent la cause), puis tué deux personnes et blessé 22 de ses camarades de lycée de Thurston. Il prenait du Prozac.

Les drogues ISRS peuvent transformer les gens en monstre

Regardez, les gens, ce sont des actes de monstres. L’accessibilité des armes à feu et les films violents à eux seuls ne crée pas de monstres sur les enfants. Mais les médicaments d’ordonnance qui modifie sensiblement la chimie du cerveau et peut le faire ! En particulier les médicaments comme le Prozac, qui sont, à mon avis, l’équivalent chimique d’une cachette macabre Stephen King monstre dans le placard. Quelques personnes ont tenté d’avertir le voisinage, mais personne ne l’écoute. Et les ISRS ne pas se retourner seulement contre les enfants . En 1991 Novembre, à 66 ans Barbara Mortenson a attaqué sa mère de 81 ans, la mordant plus de 20 fois et en laissant des morceaux de chair éparpillés sur le sol. Barbara prenait du Prozac pour les deux semaines précédentes. Kristine Marie Cushing, 39 ans, avait été séparée de son mari depuis plusieurs mois. En Octobre 1991, elle a pris un pistolet de calibre .38 et a tiré et tué ses deux enfants, Elizabeth âge de 8 ans, et Stéphanie Marie, 4 ans, alors qu’ils dormaient dans leur lit, puis elle a tourné, lui infligeant une blessure non mortelle . Les procureurs ont déclaré qu’ils ne pouvaient pas trouver un iota de l’information pour montrer qu’elle était tout sauf une très donner, agir et doux être humain ». Après un plaidoyer de folie, elle a été commise dans un établissement psychiatrique. Ce qui lui fit snap? Elle avait pris le Prozac. Ann Blake Tracy, Ph.D., auteur de Prozac: panacée ou Pandore?, A étudié le côté obscur de la drogue violente ISRS pendant dix ans. Elle a étudié 32 assassiner / suicides qui concernaient des femmes et leurs enfants. En interviewant leurs familles et à étudier les rapports d’autopsie, les comptes des nouvelles et les antécédents médicaux, elle a déterminé que dans 24 de ces 32 cas, les femmes prenaient le Prozac ou un autre ISRS.

Ces médicaments modifient Normal Brain Function
Le caractère explosif de ces médicaments est prévisible. Des études montrent qu’ils peuvent provoquer une affection connue sous le nom akathisie. Akathisie vient du mot grec qui signifie «ne peut rester en place,» et se réfère à une agitation importante physique et mentale. Akathisie est de la violence ce que le match est à l’essence. Cette condition a été signalé dans l’un des 16 utilisateurs de Prozac, mais son incidence est vraisemblablement sous-estimé parce que le Prozac produit également la manie, l’hypomanie, l’anxiété et l’agitation, qui sont cousins germains d’akathisie. Les défenseurs du Prozac dire que des millions sont aidées par elle, mais cette affirmation est fausse. Dans les essais cliniques soumis à la FDA pour l’enregistrement, Eli Lilly a étudié la drogue en moins de 300 personnes et que pour quatre ou six semaines. Toutefois, une personne sur sept participants ont abandonné l’étude en raison d’effets secondaires du médicament. En fait, dans une récente évaluation de l’utilisation du Prozac et d’autres ISRS, il a été constaté que près de 70% de ceux à qui l’on prescrit le médicament ne le prenez pas comme prévu, probablement en raison de ses effets secondaires indésirables. Imaginez cela, pour un médicament vanté pour rendre les gens à se sentir mieux ! En outre, il n’existe pas d’études démontrant que la prise de tout antidépresseur empêche de suicide ou de comportement violent. En effet, selon Peter Breggin, MD, auteur de votre médicament Mai Be Your Problem, "il ya des preuves substantielles que de nombreuses classes de médicaments psychiatriques, y compris les antidépresseurs, comme les ISRS, peuvent causer ou aggraver une dépression, le suicide, la paranoïa et la violence. " Saviez-vous que une personne sur 12 patients (et ce chiffre, lui aussi, est probablement sous-déclarés) est admis à l’hôpital psychiatrique pour de la psychose suite à la prise d’ISRS ?

Même le beau côté des ISRS est noir

Comme le Dr Breggin le souligne dans son livre précédent, Talking Back to Prozac, ces médicaments vole aux gens leur humanité, ils perdent leur capacité d’empathie. «Beaucoup de ce que nous voyons sont les individus perdent leur sens pour les gens dans leur vie. Ils cesser de s’inquiéter de leurs maris ou des épouses ou des enfants. Ils vous soucier de Dieu." Bien zombie-like engourdissement mai initialement être ressenti comme une amélioration par une personne souffrant de dépression, il peut difficilement être considéré comme sain, ni même souhaitable. C’est cette perte d’empathie à mon avis, qui a permis Kip Kinkel à tuer ses deux parents, puis passer la nuit dans la même chambre avant de partir pour tirer ses camarades de classe dans l’Oregon. C’est précisément la raison pour laquelle Eric Harris puissent se promener ses camarades de tournage de Columbine High School, même les enfants qu’il aimait, et d’en rire. C’est au-delà de ma compréhension comment un médecin peut prescrire en connaissance de cause un médicament qui peut engendrer la violence et engourdi l’individu avec de telles conséquences !

Trouvez ce qui a causé / exacerbé cet incidentCliquez ici pour en savoir plus sur l’antidépresseur induit par la violence et du suicideContactez-nousAccueil    

03 Sep 2013 

Dépression, questions sur une épidémie

03 Sep 2013 

interdiction de : effexor, ixel, stablon, valdoxan, cymbalta, zyban, stresam...demandée par la revue prescrire

Demande d'interdiction par le revue prescrire
Psychiatrie – Dépendances:

- l’agomélatine (Valdoxan®) ; la duloxétine (Cymbalta®)

− le milnacipran (Ixel® ou autre)

− la tianeptine (Stablon®)

− la venlafaxine (Effexor® LP ou autre)

− l’asénapine (Sycrest®)

− l’étifoxine (Stresam®)

− le méprobamate utilisé comme anxiolytique dans Kaologeais®  et dans Precyclan®.

Des médicaments commercialisés dans le sevrage tabagique: la bupropione (Zyban®) et la varénicline (Champix®) qui expose à des suicides.

03 Sep 2013 

antidépresseurs : l'overdose

03 Sep 2013 

drogue t on nos enfants ?

03 Sep 2013 

Tranquillisants (et antidépresseurs) : l'over dose


Tranquillisants L'overdose 1/3 par nature-boy-79
Tranquillisants L'overdose 2/3 par nature-boy-79
Tranquillisants L'overdose 3/3 par nature-boy-79
03 Sep 2013 

les antidépresseurs : danger !

03 Sep 2013 

Médicaments chez les Ados la défonce totale


Médicaments chez les Ados la défonce totale par nature-boy-79
03 Sep 2013 

déroxat / paxil, wellbutrin (zyban)....GSK paie une amende record de 3 milliards de dollars aux Etats-Unis

Le labo lâche le magot

L'information ne mérite pas plus d'une simple phrase défilante sur BFM-TV dans la rubrique "économie". Le géant pharmaceutique GlaxoSmithKline va payer 3 milliards de dollars pour mettre fin à des poursuites judiciaires aux Etats-Unis.

Attendez... Rubrique "économie" ? Pourquoi pas "santé" tout simplement ? Mais qu'ont-ils donc fait pour être condamnés à l'amende la plus importante de tous les temps ?

Même constat dans la presse écrite. Le Monde éclaire à peine davantage notre lanterne :

GlaxoSmithKline était accusé d'avoir fait la "promotion illégale de certains médicaments, de ne pas avoir dévoilé certaines données liées à la sûreté (des médicaments) et d'avoir fait de fausses déclarations sur les prix", a indiqué lundi le département de la justice américain dans un communiqué. "Il s'agit du plus gros accord à l'amiable d'un groupe de santé dans l'histoire des Etats-Unis et du plus gros versement par un groupe pharmaceutique", a commenté le département. "Cet accord est le résultat de négociations qui ont mené à un accord de principe en novembre 2011. GSK fera des paiements qui totaliseront 3 milliards de dollars et qui sont couverts par les provisions existantes et seront financés par des réserves de liquidités existantes", a commenté le géant pharmaceutique dans un communiqué.

Le nom des médicaments n'est pas dévoilé. Dans un enthousiasme "Freudien", le journaliste s'extasie devant "le plus gros accord", "le plus gros versement"... et nous rassure car heureusement ces 3 milliards sont "couverts par les provisions existantes et seront financés par des réserves de liquidités existantes".

Inutile de stresser les marchés, la firme ne déposera donc pas bilan.

Revenons sur ce scandale à l'américaine.

Comme souvent dans ce type d'affaire, c'est dans la langue de Shakespeare qu'il nous faut rechercher les informations pertinentes.

Le communiqué "Associated Press" se montre déjà un peu plus explicite : "GlaxoSmithKline to pay $3B for health fraud". Cette fois-ci on nous parle de fraude sanitaire. Le premier paragraphe est plus virulent que le texte économique du Monde : "la plus grande indemnisation pour fraude sanitaire de toute l'histoire américaine pour des violations pénales et civiles impliquant 10 médicaments consommés par des millions de citoyens".

Côté "accroche", c'est du grand Hollywood !

Tout a commencé en 2003 grâce au courage et à la pugnacité de deux lanceurs d'alerte : Greg Thorpe et Blair Hamrick, deux visiteurs médicaux de la firme. Inutile de vous dire qu'il leur est arrivé quelques misères comme c'est malheureusement souvent le cas. Allez savoir pourquoi, les grandes entreprises n'aiment pas les lanceurs d'alertes...

Le communiqué nous apprend tout d'abord que la firme pharmaceutique GSK plaide coupable. Faute avouée, mi-pardonnée. C'est un bon début. Elle aurait donc promu illégalement 2 antidépresseurs.

Le premier, le Paxil (paroxetine) commercialisé sous le nom de Deroxat en France aurait été promu illégalement pour une utilisation sur des enfants et des adolescents de 1998 à 2003.

Glaxo plaide ensuite coupable pour avoir promu le Wellbutrin, un autre antidépresseur comme coupe-faim de 1999 à 2003. Tiens donc ! Les Etats-unis auraient-ils eux aussi leur Médiator ? La molécule du Wellbutrin est le bupropion, une amphétamine, qui s'appelait autrefois l'amfebutamone. La firme GSK a semble-t-il eu plus de succès que Servier en son temps pour faire changer ce nom chimique très évocateur de l'amphétamine.

En France, la revue Prescrire se bat depuis des années contre cette molécule commercialisée chez nous dans le sevrage tabagique sous le nom de Zyban. Nous avions déjà eu l'occasion de rédiger un article sur le sujet il y a quelques mois.

Selon l'article du Los Angeles Times, Glaxo incitait les médecins à le prescrire à des doses un peu plus musclées que la normale pour obtenir l'effet coupe-faim ou une certaine efficacité dans les troubles sexuels. Ah ? parce que ça marche également pour ça ? C'est tout l'intérêt des amphets, ça donne la fr... pêche !

Ils ont également promu le cet antidépresseur comme traitement des addictions et de l'hyperactivité.

Revenons à nos lanceurs d'alertes. La direction Générale de Glaxo n'a que moyennement apprécié que ces deux zigotos viennent troubler cette rente juteuse.

Selon Associated Press, elle a fait pression sur Thorpe pour qu'il démissionne et Hamrick s'est fait virer peu de temps après. Thorpe a ensuite expliqué au juge que des avantages ont été payés aux médecins pour qu'ils prescrivent "hors indication", notamment chez l'enfant.

L'histoire se finit bien pour les deux lanceurs d'alerte qui toucheront une partie de l'argent provisionnée dans les 3 milliards de dollars.

A ces scandales se surajoutent de sombres histoires de malversations financières concernant le prix des médicaments au dépends des organismes de protection sociale.

Ah ! Et les juges reprochent également à GSK d'avoir oublié de déclarer les effets secondaires cardiovasculaires de son antidiabétique Avandia, retiré du marché chez nous en 2010. Cet antidiabétique est soupçonné d'avoir causé aux Etats-Unis 83 000 infarctus.

La liste des charges est encore longue : Advair (traitement antiasthmatique commercialisé chez nous sous le nom de Seretide), Lamictal,...

Il faut dire que pour 3 milliards, on peut s'en faire pardonner des choses !

Et chez nous ? La presse classe cette "anecdote" dans la rubrique "économie" et la classe politique se mue dans un silence suspect. Les actions de lobbying de la firme porteraient-elles leurs fruits ?

Vu l'avalanche de scandales américains qui ne manquera pas tôt ou tard de déferler sur nos côtes bretonnes, GSK a intérêt à blinder ses positions. Ca tombe bien puisque Hervé Gisserot, directeur général de GSK France, est pressenti pour succéder à Christian Lajoux à la tête du LEEM (Les Entreprises du Médicament), le porte-parole auprès des autorités françaises de toute l'industrie pharmaceutique. Nous sommes tellement impatients de le voir à l'antenne nous parler d'éthique et de déontologie.

Allez ! Le changement, c'est ... euh... ça arrive !

Source :

GSK paie une amende record de 3 milliards de dollars aux Etats-Unis, Le Monde, 02/07/2012

"GlaxoSmithKline to pay $3B for health fraud", associated Press, 03/07/2012

Le Zyban, (encore) une amphétamine qui cache bien son nom...

GlaxoSmithKline to pay $3 billion healthcare fraud settlement, U.S. says

Le Club Avenir de la Santé : 23 années de lobbying pharmaceutique intensif

 

Le labo lâche le magot - AgoraVox le média citoyen

 

GSK paie une amende record de 3 milliards de dollars aux Etats-Unis

GSK paie une amende record de 3 milliards de dollars aux Etats-Unis

 

Traduction Google :

GlaxoSmithKline à verser 3 milliards de dollars pour fraude de la santé

Par Linda A. JOHNSON, Writer affaires AP - il ya 2 jours

TRENTON, NJ (AP) - British groupe pharmaceutique GlaxoSmithKline versera 3 milliards de dollars en amendes - le plus important règlement de soins de santé de fraude dans l'histoire des États-Unis - pour les infractions pénales et civiles impliquant 10 médicaments qui sont prises par des millions de personnes.

Le ministère de la Justice a déclaré lundi que GlaxoSmithKline PLC va plaider coupable à la promotion populaire antidépresseurs Paxil et Wellbutrin pour des usages non approuvés. La société sera également plaidé coupable à avoir omis de déclarer au gouvernement pendant sept ans des problèmes de sécurité avec le diabète Avandia, qui a été limité aux États-Unis et interdit en Europe après il a été constaté en 2007 d'augmenter considérablement les risques de crises cardiaques congestives et l'insuffisance cardiaque.

En plus de l'amende, Glaxo a accepté de régler la responsabilité civile pour la promotion de Paxil, Wellbutrin, médicament contre l'asthme Advair et deux moins connus des médicaments pour des usages non approuvés. La société a également décidé accusations selon lesquelles elle surfacturés le programme financé par le gouvernement de Medicaid pour certains médicaments, et qu'il a payé des ristournes aux médecins de prescrire des médicaments, y compris plusieurs Flovent pour l'asthme et le Valtrex pour l'herpès génital.

Sir Andrew Witty, directeur général de Glaxo, a exprimé ses regrets lundi et indiqué que la compagnie a appris «des erreurs qui ont été faites."

Ceci est la dernière d'une série de colonies liés à des sociétés pharmaceutiques mettent le profit avant les patients. Ces dernières années, le gouvernement a réprimé des tactiques drugmakers, qui comprennent les médicaments de commercialisation pour des usages non approuvés. Bien que les médecins sont autorisés à prescrire des médicaments pour toute utilisation, les fabricants de médicaments ne peut pas en faire la promotion d'une façon qui n'est pas approuvé par la US Food and Drug Administration.

"Permettez-moi d'être clair, nous ne tolérerons pas la fraude de soins de santé», sous-procureur général James M. Cole a déclaré lundi lors d'une conférence de nouvelles au ministère de la Justice à Washington.

Glaxo est prévu de plaider coupable à des accusations criminelles et le règlement approuvé lors d'une audience jeudi à la US District Court de Boston. En plus de la pénalité de 3 milliards de dollars - ce qui inclut une amende 1 milliard de dollars pénale et la confiscation et 2 milliards de dollars pour régler les revendications civiles - Glaxo a accepté d'être surveillé par le gouvernement pour cinq ans afin de s'assurer qu'elle est conforme à la commercialisation et d'autres règles.

L'affaire contre Glaxo a été initialement introduit en Janvier 2003 par deux dénonciateurs, l'ancien Glaxo représentants des ventes Greg Thorpe et Blair Hamrick. En Janvier 2011, le gouvernement fédéral s'est joint à l'affaire.

Les procureurs ont déclaré Glaxo illégalement promu Paxil pour traiter la dépression chez les enfants de 1998 à 2003, même si elle n'a pas été approuvé pour une personne de moins de 18 ans. La société a également promu Wellbutrin de 1999 à 2003 pour la perte de poids, dysfonction sexuelle, des problèmes de toxicomanie et de trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention, même si elle n'a été approuvée pour le traitement de la dépression majeure.

A partir de 2001, Thorpe rapporté à son chef de district, puis à Glaxo département des ressources humaines et, enfin, au chef de Glaxo de la conformité globale sur un certain nombre de pratiques commerciales abusives. Le chef de conformité a commencé une enquête interne, qui a confirmé les allégations Thorpe travers de diverses manières, y compris du matériel de marketing et des entretiens avec Hamrick et d'autres représentants des ventes, selon les avocats des deux hommes.

Brian Kenney et Tavy Deming, les avocats des deux vendeurs, a déclaré la direction n'a rien fait pour arrêter les pratiques illégales, sous la pression Thorpe de démissionner et, plus tard tiré Hamrick pour avoir prétendument ne pas coopérer avec l'enquête de la société d'une allégation de rebond.

Selon Deming, Hamrick a rapporté que lors d'une réunion régionale 2000 de représentants des ventes à Las Vegas, ils ont été dirigés à promouvoir Wellbutrin que la drogue qui rend les patients heureux, maigre et sexuellement allumé, une partie d'un slogan accrocheur nationale répétée à des médecins.

Thorpe a déclaré lundi dans un communiqué qu'il a été pénalisé après avoir rapporté des ristournes versées aux médecins et aux représentants des ventes en encourageant les médecins à la promotion des médicaments pour des usages non approuvés, y compris en utilisant le Paxil et Wellbutrin chez les enfants.

"En fin de compte, on m'a dit que mes préoccupations ne sont pas valides. J'ai été mis en congé" après une carrière de 24 ans, Thorpe a déclaré. Il a ajouté qu'il a été dit soit "prendre une indemnité de départ ou de retourner au travail pour les mêmes personnes, faire les mêmes choses que j'avais signalées à la direction."

Thorpe et Hamrick - et deux autres dénonciateurs de vente rep qui se sont joints le cas peu de temps après les - recevront une partie non encore indécis de la colonie de 3 milliards de dollars.

Le cas Glaxo souligne le degré d'agressivité du ministère de la Justice est devenu à aller après que des cas similaires. Dans un règlement mai, Abbott Laboratories a plaidé coupable et accepté de payer une amende au gouvernement 700 millions de dollars et la confiscation pénale pour la promotion de Depakote, approuvé pour le trouble bipolaire et l'épilepsie, pour une utilisation chez les patients atteints de démence et l'autisme. C'était au-dessus des colonies civiles avec de nombreux Etats et le gouvernement fédéral totalisant 800 millions de dollars.

Avant le règlement Glaxo, le cas record de participer Pfizer Inc, la plus grande drugmaker du monde. Il a versé au gouvernement 2,3 milliards de dollars en 2009 à des amendes pénales et civiles pour la commercialisation de 13 médicaments mal différents, y compris l'érection dysfonction-médicaments Viagra et le Lipitor de chasse le taux de cholestérol, le médicament le plus vendu dans le monde depuis des années. Pfizer a été accusé d'avoir encouragé les médecins à prescrire ses médicaments avec de golf gratuites, des massages et à des stations chics junkets.

"Pendant trop longtemps, nous avons entendu dire que l'industrie pharmaceutique considère ces colonies simplement que le coût de faire des affaires», a déclaré le procureur général adjoint par intérim Stuart F. Delery, chef de division civile de la Justice. "La résolution d'aujourd'hui vise non seulement à punir la faute, et de récupérer l'argent des contribuables, mais pour assurer le respect futur de GSK à la loi."

___

Associated Press écrivain Jesse J. Holland à Washington ont contribué à cette histoire.

Linda A. Johnson peut être suivie à

The Associated Press: GlaxoSmithKline to pay $3B for health fraud

 

Le Zyban, (encore) une amphétamine qui cache bien son nom...

Le Mediator nous a rappelé l'intérêt de regarder de près la formule chimique d'un médicament pour prédire certaines de ses propriétés.

................
Le Zyban, (encore) une amphétamine qui cache bien son nom... - AgoraVox le média citoyen

 

Hippocrate l’hypocrite

Ce sont les relations ambiguës et un certain mélange des genres entre les firmes pharmaceutiques et la classe politique qui ont permis à des médicaments comme le Vioxx, l'Avandia, ou encore le Mediator de rester sur le marché sous l'oeil tacitement aprobateur des autorités de santé.

Pour comprendre les dysfonctionnements qui ont permis au Mediator de rester sur le marché aussi longtemps, une mission commune d'information a été mise en place à l'Assemblée Nationale sous la présidence du député socialiste Gérard Bapt.

Dans son rapport d'information il affirmait :

"Le rapport plaide pour un changement profond de culture. Permettez-moi d’exprimer cependant mes craintes. Malgré les changements intervenus à la direction de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé, la composition de sa commission d’autorisation de mise sur le marché est restée inchangée. [NDLR : regardez donc sur le site de l'AFSSAPS les déclarations d'intérêts de Daniel Vittecoq et Jean-François Bergmann, respectivement président et vice-président de la Commission d'AMM, elles valent leur pesant de comprimés]. La façon dont on a travaillé en plein conflit d’intérêt dans cette commission n’a donc pas été sanctionnée. Le fait que des experts aient pu travailler au sein de la commission alors que leurs épouses travaillaient dans les laboratoires concernés par les produits en cause n’a pas non plus été sanctionné."

En parallèle, nous découvrions que ce même Gérard Bapt était le président fondateur d'un "club" de parlementaires financé par la firme britannique GSK pour "débattre sur les problématiques de santé" du pays : le Club Hippocrate.

A présent, c'est au tour du rapporteur de la mission d'information du Mediator, le député UMP Jean-Pierre Door de s'afficher publiquement avec des firmes pharmaceutiques.

..............
Hippocrate l'hypocrite - AgoraVox le média citoyen

Colloque "Cœur au Cœur de la Cité" | CISS - Collectif Interassociatif Sur la Santé


Traduction Google :

GlaxoSmithKline à verser 3 milliards de dollars de règlement fraude d'assurance maladie, aux États-Unis dit
   

Par Tiffany Hsu

2 juillet 2012, 10:35

Pharmaceutique fabricant de médicaments GlaxoSmithKline versera 3 milliards de dollars et de plaider coupable à des accusations fédérales pour résoudre un grand nombre de questions pénales et civiles découlant de son utilisation de pots de vin, le mal-branding et autres fautes à commercialiser des médicaments comme le Paxil, Wellbutrin et Advair, le gouvernement des États-Unis annoncé.

Cet accord est le plus important règlement de soins de santé dans l'histoire de la fraude, couvrant presque tous les États, selon le ministère de la Justice. C'est également le plus grand paiement jamais par une société pharmaceutique.

Le règlement est «sans précédent en termes de taille et la portée», a déclaré James M. Cole, vice-procureur général, dans un communiqué.

«Aujourd'hui, amène à la résolution difficiles, de longue date des questions pour GSK," a déclaré le chef exécutif Sir Andrew Witty dans un communiqué. "Alors que ces demandes proviennent à une époque différente de la société, ils ne peuvent pas et ne seront pas ignorés. Au nom de GSK, je tiens à exprimer notre regret et nous réitérons que nous avons appris des erreurs qui ont été faites. "

La société britannique illégalement commercialisé des médicaments Paxil dépression aux enfants et aux adolescents, même parrainage des dîners et des programmes spa dans le nom du médicament, selon l'accusation.

Glaxo a également utilisé faux conseils consultatifs et des haut-parleurs dans les stations de somptueuses pour promouvoir Wellbutrin médicaments dépression comme une option pour la perte de poids et un remède pour traiter la dysfonction sexuelle et la toxicomanie, selon le gouvernement. Les clients ont été invités à utiliser plus élevé que les doses approuvées, selon le gouvernement.

Le géant de la santé a également été accusé par les procureurs de la publicité off-label utilise pour médicament contre l'asthme Advair, Lamictal la saisie des médicaments et le traitement des nausées Zofran tout en faisant de fausses déclarations au sujet de la sécurité et l'utilité de ces médicaments.

Le gouvernement a également accusé Glaxo d'offrir des ristournes aux professionnels de la santé, se balançant de trésorerie, les voyages vers la Floride et des billets pour des matchs de basketball pour les inciter à promouvoir et prescrire ses médicaments.

Glaxo a également été la présentation des prix erronés pour ses produits pour le gouvernement, lui permettant de sous-payer des remises dues à des programmes comme Medicaid, selon l'accusation.

La société a plaidé coupable à trois accusations criminelles fédérales, deux d'entre eux pour l'introduction de mauvaise marque Paxil et Wellbutrin médicaments et l'autre pour ne pas communiquer les données de sécurité concernant les effets cardiovasculaires du diabète Avandia à la Food and Drug Administration.

Pour faire face à des dommages-intérêts et pénalités civiles, Glaxo va débourser 2 milliards de dollars tout en payant une amende 1 milliard de dollars criminelle.

Drugmaker GlaxoSmithKline to plead guilty, pay $3 billion in largest health care settlement ever - latimes.com

Vidéo dans le lien.


Le Club Avenir de la Santé : 23 années de lobbying pharmaceutique intensif

En février dernier, nous apprenions l'existence d'un club parlementaire présidé par Gérard Bapt, réunissant une centaine de députés et sénateurs, et financé par la firme pharmaceutique GSK : Le Club Hippocrate

En pleine tempête médiatique, la révélation de ce conflit d'intérêt avec la firme GSK gêna profondément Gérard Bapt qui présidait la mission parlementaire d'enquête sur le Mediator.

Plutôt que de jouer la carte de la transparence, il choisit de faire supprimer son nom du site internet du Club Hippocrate.

Wikipedia fut également la cible d'une tentative de censure, à partir d'ordinateurs du Sénat.

En septembre, le Club Hippocrate de la firme GSK comportait encore près d'une centaine de députés et sénateurs. Le nom de Gérard Bapt n'y figurait plus.

Avec le Club Hippocrate, GSK n'en était pas à son premier coup d'essai. Un "club" plus ancien, plus établi a été monté en 1988. Il a donc célébré cette année sa 23° année d'existence. 23 ans d'influence de la firme GSK à tous les niveaux de décision du pays.

Le Club "Avenir de la Santé" est officiellement un "cercle d'échange et de réflexion sur l'ensemble des questions liées à la santé".

Il rassemble des scientifiques renommés, des politiques impliqués dans la santé, des universitaires, des économistes, des représentants des structures institutionnelles et des personnes du monde de la santé.

Dans un document que nous nous sommes procurés, le président du club, Joël Menard, ancien Directeur Général de la Santé, et Hervé Gisserot, Président-Directeur Général de GlaxoSmithKline expliquent que "le Club Avenir de la Santé exprime la volonté de ses membres de proposer des solutions concrètes et novatrices pour préparer l'avenir de la santé en France".

"L'avenir de la santé en France" est donc préparé par le PDG de la firme GSK. Voilà qui est rassurant.

Ce club est présidé à chaque fois par un binôme de personnalités : l'une issue de la société civile professionnelle, l'autre de GSK. Avant le tandem actuel Menard / Gisserot, nous avions le Professeur Schermann et aussi Michèle Barzach, tous deux acoquinés avec GSK. (L'ancienne ministre Michèle Barzach est d'ailleurs toujours l'actuelle présidente de la Fondation GSK).

Au delà des objectifs officiellement affichés, ce sont clairement des relations avec l'environnement de la santé, dans tous les sens du terme, qui sont ainsi créés.

Les invitations sont mensuelles.

C'est sous la forme d'un déjeuner que sont réunis les 200 ou 300 convives dans les salons du Pavillon Ledoyen à Paris.

10 convives par table. Il est remis à chacun un badge et le numéro de la table à laquelle il déjeunera.

C'est ainsi que se fait la rencontre avec des voisins de table que parfois l'on ne connaît pas du tout. Les personnes sont invitées pour 12h30. Puis débute un apéritif dans lequel chacun peut rencontrer qui il souhaite dans le "Tout Paris" de la santé. A 13h, les débats officiels commencent par une allocution du président de GSK France, puis par une introduction au sujet du jour et une présentation de l'orateur du jour par le président du Club.

L'entrée est déjà sur la table, ce qui facilite le service.

Voici un échantillon non exhaustif des participants à ce club :

...................
Le Club Avenir de la Santé : 23 années de lobbying pharmaceutique intensif - AgoraVox le média citoyen

 

Affaire Mediator : le Sénat censure Wikipedia

07/04/2011 à 10h41 - mis à jour le 07/04/2011 à 11h21 | 4078 vues | 0 réactions

Le 4 février 2011, le député socialiste Gérard Bapt, président de la Mission d’Information sur le Mediator à l’Assemblée Nationale, expliquait dans Marianne que les conflits d’intérêts minent tout le secteur de la Santé. Les laboratoires pharmaceutiques sont présents à tous les niveaux du système. « Des représentants de Servier siègent toujours dans des organisations où sont intimement mêlés public et privé, et qui attribuent des fonds publics. »

En parallèle, c’est ce même député qui s’est retrouvé empêtré dans une affaire … de conflits d’intérêts avec le laboratoire pharmaceutique GSK. Il préside en effet un club de parlementaire, le Club Hippocrate (incluant également le très médiatique Bernard Debré, auteur d’un rapport polémique de refonte de l’AFSSAPS), directement financé par l’industriel pour réfléchir « sereinement et en toute indépendance » sur les améliorations à apporter au système de santé…

Le 18 mars, Agoravox a flashé le député la main prise dans le pot de confiture à avoir fait supprimer son nom du site du club Hippocrate.

Il semblerait que les purges aient été ordonnées début mars comme en témoigne les modifications faites sur l’encyclopédie libre Wikipedia.

En regardant de plus près l’historique de la fiche de Gérard Bapt, nous découvrons en effet que deux adresses IP au moins ont tenté (avec succès) à plusieurs reprises d’effacer les allusions à ce conflit d’intérêt pour le moins gênant. Il s’agit des adresses 213.30.147.234 et 217.156.140.234.

Cette fois-ci, seule la fiche de Gérard Bapt a été « corrigée ». Celles d’Alain Vasselle, et de Jean-Pierre Door n’ont pas été modifiées et conservent cette déclaration de conflits d’intérêts.

Mais alors qui se cache derrière ces adresses IP ?

En utilisant l’un des nombreux outils de géolocalisation disponible sur internet, nous découvrons que le nom d’hôte de l’IP 213.30.147.234 est ns4.senat.fr (cliquez ici pour vérifier ), tandis que celui de 217.156.140.234 est ns3.senat.fr (cliquez ici pour vérifier ).

Des ordinateurs du Sénat utilisés pour effacer discrètement des financements douteux d’élus de la nation ? Et dire que Gérard Larcher se targue que le « Sénat est une fierté pour notre démocratie »…

Wikipedia (et plus généralement le Web 2.0) est un outil aux vertus démocratiques insoupçonnées. Il est grand temps que nos députés apprennent sérieusement à se servir d’internet s’ils veulent « continuer le business » …

Affaire Mediator : le Sénat censure Wikipedia - Rachel S sur LePost.fr (11:21)


Alors, c'est pas beau la vie ? Oups, pardon, le secteur de la santé........ ??

Toujours est-il que l'information n'a pas fait la une des journaux français, rien sur Le Point, rien sur L'Express, rien sur Le Parisien, rien sur La Dépêche du Midi, du moins pas sur les informations que l'on reçoit lorsque l'on s'abonne..... On est en droit de se demander si les journaux n'ont pas été payés pour se taire ! Faites confiance à la Presse française, elle vous dit tout, toute la vérité...........l'industrie pharmaceutique également !!
03 Sep 2013 

Antidépresseurs: mensonges sur ordonnance



Voici le récit passionnant de l’une des plus formidables impostures
médicales et scientifiques. L’irruption du Prozac, il y a vingt ans, sur
la scène occidentale a semblé marquer le début d’une ère nouvelle pour
l’humanité. On avait trouvé l’antidote à la souffrance et la détresse
humaine. L’histoire était belle, un vrai conte de fées, trop belle sans
doute pour être vraie.

Au terme d’une enquête minutieuse, le journaliste Guy Hugnet livre
ici toutes les preuves que la mise sur le marché des antidépresseurs
(Prozac, Zoloft, Déroxat, Séropram, Effexor, Cymbalta…) est fondée sur
des données biaisées, tronquées, voire manipulées. Lorsque les véritables données scientifiques sont analysées, il ne reste pas grand-chose!

Il dénonce la collusion entre laboratoires et experts qui amènent des
millions de personnes à prendre ces médicaments aussi efficaces que des
placebos mais dont les effets secondaires sont parfois dramatiques.

Comment des traitements dont l’efficacité est si faible ont-ils pu
connaître un tel succès? Les gens ont-ils rêvé ? Quels sont les vrais
mécanismes de la guérison ?

Élargissant son enquête à des cultures plus traditionnelles, Guy Hugnet montre que ce succès témoigne des ressources inouïes
dont l’être humain dispose. Nous avons tous en nous la capacité de
sécréter les molécules utiles à notre guérison. Puissant levier qui
remet en question le pouvoir de la médecine et en particulier de la
psychiatrie.

03 Sep 2013 

mise en cause du zoloft (sertraline) dans le massacre de la famille du docteur Becaud : l'enquête


03 Sep 2013 

Les psychotropes sont la cause de la plupart des maladies mentales

Tout d'abord, quelques faits :

- Jusqu'à l'avènement des médicaments psychiatriques de Big Pharma, la plupart des gens qui souffraient d'un épisode psychotique (schizophrénie) guérissaient.

- Jusqu'à l’arrivée du Lithium, le trouble maniacodépressif était si rare qu’à peine une personne sur cinq à dix mille en était atteinte, et presque toutes se rétablissaient. De nos jours, un Zunien sur 20 à 50 est diagnostiqué de cela et drogué pour. C’est désormais considéré comme une affection permanente.

- En 2007, le nombre d'enfants handicapés mentaux était 35 fois plus élevé que le nombre de 1990.

- Jusqu’à ce que les gens soient drogués pour la schizophrénie, leur espérance de vie était identique à celle des autres. De nos jours, toute personne diagnostiquée peut s’attendre à voir son espérance de vie réduite de 25 ans. Cela signifie qu’un homme qui aurait pu espérer avoir une durée de vie typique, aujourd'hui de 78 ans en Zunie, est susceptible de vivre seulement 53 ans s'il est traité avec des antipsychotiques.

      Ce sont des faits abasourdissants, mais ils sont tous fidèlement et minutieusement confirmés dans le brillant ouvrage de Robert Whitaker, Anatomy of an Epidemic [Anatomie d'une épidémie] (1), ainsi que dans plusieurs livres du docteur Peter Breggin. Ce problème me touche directement. Il m’a été difficile d'écrire sur ce sujet, car la personne atteinte n'est pas moi, mais quelqu'un bien-aimé, qui a été changé par Big Pharma, la psychiatrie et la médecine moderne.

Mais ce qui arrive aux gens doit être dit, surtout maintenant, pour nos enfants. Bien trop de vies sont totalement brisées par des traitements médicaux qui, à mon avis, peuvent être seulement qualifiés de malveillants.

Vérité sur les drogues psychiatriques

La psychiatrie s’est ingéniée à se faire passer pour une vraie médecine, à l'instar des autres professions médicales, comme la gastro-entérologie et la neurologie. Pour parvenir à cet objectif, la décision fut prise de soutenir que la maladie mentale a des causes physiques et est soignable avec des médicaments. L'American Psychiatric Association (APA), le National Institute for Mental Health (NIMH), et la National Alliance for the Mentally Ill (NAMI), s’associèrent avec Big Pharma pour convaincre le monde que le haut est en bas et que le noir est blanc.

      En dépit du manque absolu de preuve, ils affirmèrent que les gens souffrent de problèmes mentaux parce qu'ils ont le cerveau malade – leur cerveau détraqué souffre de déséquilibres chimiques. Des années et des années de recherches, certaines brillantes, tentèrent de prouver que le cerveau des malades est à l'origine des troubles mentaux. Ils ne purent jamais le faire, mais ça ne fit aucune différence. Les études prouvant le contraire furent manipulées pour donner l'impression qu'elles montraient des différences physiques ou chimiques dans le cerveau des gens atteints de maladies mentales.

Ce n'était rien d'autre qu'un mensonge. Il n'y avait pas une once de vérité. Pas le moindre indice ne montrait que les gens avaient une anomalie cérébrale lors des premiers diagnostics de maladie mentale. Il importait peu que le diagnostic soit dépression, psychose maniacodépressive, schizophrénie, ou la foule de nouveaux diagnostics dont il fut fait étalage comme excuses pour prescrire des psychotropes.

      Seulement, à présent, il y a du vrai en cela. C’est la véritable tragédie du crime de la psychiatrie : Aujourd'hui, dès que les gens commencent à prendre des psychotropes, le mensonge initial devient vérité. Les drogues endommagent le cerveau, et tout indique que c'est permanent. Ces dommages cérébraux donnent d’authentiques troubles du cerveau, qui engendrent ces mêmes symptômes pour lesquels les drogues sont prescrites.

La psychiatrie est à l'origine de l’immense majorité des maladies mentales.

      (1) Anatomy of an Epidemic, de Robert Whitaker, publication de Broadway Paperbacks, Crown Publishing Group, 2010, pp 172-204.

L'ampleur de cet holocauste iatrogène, médicalement induit, était quasi-inconcevable avant que Big Pharma et la psychiatrie ne décident de s'en prendre aux enfants. Aujourd’hui, nous ne savons pas encore exactement le degré de calamité cela atteindra. Si l'on considère les énormes dommages fait au cerveau adulte, que doit-il arriver au cerveau des enfants ? De combien sera réduite leur vie, après que sa qualité ait été quasiment détruite ?

Maniaco-dépression : Antidépresseurs et antipsychotiques Considérez que les enfants sont maintenant livrés à cette magouille de drogue mentale. De combien sera réduite leur vie, et dans quel état la passeront-ils ? Merci aux semblables du Dr Joseph Biederman, qui, selon Whitaker, « ont spécifié le cadre du diagnostic qui a rendu possible [le diagnostic des enfants atteints de psychose maniacodépressive]. » Nous avons un très grand nombre d'enfants diagnostiqués à tort, puis droguée avec les psychotropes les plus puissants et nocifs imaginables – et pire, avec des cocktails de ces drogues. Ces enfants deviennent inévitablement de plus en plus malades. Parfois à peine à l’âge de deux ans, à cause d'un diagnostic bidon, leur vie est brisée. Ils deviennent juste du fourrage pour l’industrie mercantile du gros business pharmaceutique et médical. La psychiatrie couvre bien sûr d’une manière retorse ce qu'elle fait à ces enfants. Ils changent simplement la description de l'évolution naturelle de la « maladie » qu'ils ont définie. Au lieu de reconnaître que la plupart des gens se rétablissent, ils disent à présent qu'il n'y a aucun espoir de guérison. Ils disent maintenant naturel ce qu'ils ont créé. Voilà le vrai terrorisme. Le système médical moderne a décidé que les gens qu'il est censé servir sont sans valeur, que leur but est de servir de pâture à l'insatiable machine à produire des bénéfices qu'il est devenu.

La psychose maniacodépressive est un excellent exemple des changements dans le cours naturel perçu de la maladie mentale. Il y a exactement 50 ans, avec à peine un cas sur cinq à vingt mille personnes, la psychose maniacodépressive était extrêmement rare. La plupart des victimes, vraisemblablement pas moins de 80%, connaissaient un seul incident et retournaient à la vie normale. Or, aujourd’hui, pas moins d’un individu sur 20 à 50 est diagnostiqué maniacodépressif, et, comme Whitaker le démontre clairement dans Anatomy of an Epidemic, la seule explication possible implique l’action des drogues données pour la dépression et la psychose. Le pronostic désormais avancé pour la psychose maniacodépressive, c’est qu'elle est permanente. Les psychiatres ne donnent généralement pas l’espoir d'y échapper !



03 Sep 2013 

antidépresseurs et scholl shootings (tueries dans les écoles) en anglais



03 Sep 2013 

school shootings / tueries dans les écoles

03 Sep 2013 

antidépresseurs = placebos


Antidépresseurs et placebos par rikiai
03 Sep 2013 

GlaxoSmithKline a déboursé près de 1 milliard de dollars pour régler les poursuites sur déroxat /Paxil

Bloomberg rapporte que GlaxoSmithKline a déboursé près de 1 milliard de dollars pour régler les poursuites sur Paxil [Seroxat] depuis son introduction à la population en 1993. 390 millions de dollars aurait été versé à régler les poursuites concernant les suicides ou tentatives de suicide qui serait lié à Paxil de Glaxo [Seroxat] 

Selon l'article de Bloomberg, Glaxo a jusqu'à présent versé 200 millions de dollars pour régler le Paxil / Seroxat la toxicomanie et la naissance des cas de défauts et 400 millions de dollars pour mettre fin à la législation antitrust, la fraude et les demandes de conception.

Glaxo a refusé de confirmer le chiffre 1 milliard de dollars. "Paxil a été mis sur le marché dans les États-Unis depuis 1993. Comme beaucoup d'autres produits pharmaceutiques, il a fait l'objet de différents types de litiges au cours des années ", a déclaré Sarah Alspach, un porte-parole de Glaxo, dans un e-mail déclaration."Il serait inapproprié et potentiellement trompeur de paiements globale dans ces différents types de litiges». 

Bloomberg ajoute : 

450 suicides liés Paxil cas ont été réglés.  Seulement environ une douzaine ont pas été, les gens ont dit.  Le total de 1 milliard de dollars ne comprend pas plus de 600 revendications que Paxil causé des malformations congénitales.

03 Sep 2013 

In Memoriam (Victims of Antidepressants / Psychiatric Drugs)

03 Sep 2013 

Psychotropes : l'enquête


Somnifères, antidépresseurs, tranquilisants ... par LeNouvelObservateur
03 Sep 2013 

Les antidépresseurs moins efficaces qu'annoncé

30 Mar 2014 

quelques liens du blog GSK licence to (k) ill


  • "Pas quelque chose que nous voulons Faire connaître» - Spin Doctoring Seroxat Promotion

  • "Le Seroxat / Paxil histoire est loin d'être terminée" Charles Medawar

  • 25 bonnes raisons pour lesquelles la psychiatrie doit être abolie

  • 329/377: deux études et un débat sur ​​un médicament (New York Times)

  • ABC Nouvelles: Paxil (Seroxat) Maker masqué données de l'étude

  • Adrian Keegan: Un suicide Seroxat (BBC)

  • Publicité dépression: le cas de Paxil

  • Après Seroxat .. Et maintenant? (Prolongée victime de retrait Parle out)

  • Akathisie (une des Seroxats de nombreux effets secondaires mortels)

  • Tout ce que vous devez savoir? "Enquête écossais des peuples expériences avec les drogues de Psych

  • Lien mortinaissance anti-dépresseur (BBC)

  • Faits antidépresseurs

  • Antidépresseurs liés au risque de suicide chez les adultes

  • Antidépresseur paroxétine Lié À taux plus élevé de tentatives de suicide chez les adultes

  • Les antidépresseurs et la violence: Problèmes d'interface de médecine et de droit

  • Sont des médicaments pharmaceutiques font plus de mal que de bien?

  • Sont des médicaments psychiatriques à blâmer pour le saccage de Cho?

  • Baby Blues (Paxil / Seroxat) et nouveau-nés

  • Interdire Seroxat

  • Baum Hedlund: Seroxat Avocats: Etats-Unis

  • BBC: Suicide adulte clip vidéo Seroxat

  • Programme de la BBC Nouvelles enquête distorsion de recherche sur les médicaments

  • BBC panorama pris sur la confiance - Deception 13 années-médical

  • Panorama de la BBC: la réponse du public sans précédent à la preuve de Seroxat médicament mal

  • BBC Seroxat Retrait Avertissement vidéo

  • Offre Pour Sue GSK est adossé

  • Pacte faustien Psychiatrys biologique

  • Boycott GSK (youtube) vie avant le profit

  • Breckenridge: Chambre des communes: la preuve non corrigée

  • British Journal of Clinical Pharmacology - 1996-Seroxat retrait

  • Charles Medewar (Qu'est-ce qu'ils ont fait est tout simplement révoltant)

  • Enfant Psych expert dénonce Seroxat

  • CHM met en garde contre les comportements suicidaires chez les jeunes adultes Prendre Seroxat

  • Société «retenu» des données sur les médicaments pour les enfants (Sarah Boseley-The Guardian)

  • Consumériste: Paxil Unafraid Pour preuve Bling 98'memo

  • Coroner demande une enquête sur Seroxat

  • Coroner demande Seroxat médicament soit retiré

  • Regarder Corp: GSK articles

  • Corporate Crime dans l'industrie pharmaceutique

  • Gag entreprise commandes: Le Procès abus réel

  • Narc d'entreprise: Le scandale du Paxil / Seroxat

  • Network Critical psychiatrie

  • David Healy (BBC Panorama)

  • David Healy (Daily Mail) Ne faites jamais confiance Wonder drogues

  • David Healy: Anti-dépresseurs et suicide: Essais Seroxat

  • David Healy: ISRS Dépendance / Retrait

  • David Healy: Suicide et les régulateurs

  • Dépendance à l'égard Seroxat (audit social)

  • Histoires désolantes de contrôle pharmaceutique

  • Dépression Dialogues (psychiatre Michael Corry dénonce Seroxat)

  • Questions Traitement de la dépression: dangers de Seroxat

  • Derek Scott: Seroxat: cauchemar anti-dépresseur revécu

  • Ne la MHRA connivence avec la fraude scientifique entreprise sur Seroxat?

  • Faire ont trop de contrôle de la drogue Société Au cours de santé?

  • Médecins & fabricants de médicaments et l'OMS (No Free Lunch)

  • Médecins ne parviennent pas à reconnaître la vie en danger syndrome sérotoninergique

  • Donald Shell: GSK tenu responsable en cas assassiner / suicide: Paxil / Seroxt

  • Donald Shell: Seroxat Assassiner et le suicide de cas

  • Dr Peter Breggin (articles sélectionnés)

  • Médicament (Seroxat) »peut déclencher le suicide chez les adultes»

  • Les compagnies pharmaceutiques Offrez chercheurs: Brown University: Martin Keller

  • Les compagnies pharmaceutiques ont une influence «malsain» sur les praticiens

  • cabinet de drogue »a exprimé des doutes sur Seroxat

  • avertissement questions de fermes de La toxicomanie (Sarah Bosely-The Guardian)

  • Emplacements de drogues en résonance avec Edgy publique: trompeur Paxil commercial

  • Drugawareness.org

  • Urgence Seroxat rôle pour les pharmaciens

  • Questions éthiques prescription des antidépresseurs "Off label" pour les enfants

  • Agence
    européenne de réglementation des médicaments met en garde les médecins
    sur le Seroxat et les risques de suicide, mais aux États-Unis, la FDA
    reste muet

  • Encore plus de tentatives de suicide dans les essais cliniques randomisés avec la paroxétine contre placebo

  • FDA étend suicide Avertissement concernant Paxil (jeunes adultes à risque)

  • FDA action sur Paxil: Too Little Too Late

  • FDA échoue le public dit le docteur Nissen

  • Fiddaman Seroxat: Ventes Devious

  • Tout
    d'abord, vous commercialisez la maladie ... alors vous poussez les
    pilules pour traiter: la triste vérité sur les médecins, les firmes de
    relations publiques et les compagnies pharmaceutiques

  • Saisons Furious (poussant à la transparence dans l'industrie pharmaceutique)

  • Glaxo "a minimisé les effets secondaires Seroxat" (Sarah Bosely - The Guardian)

  • Glaxo admet Paxil est addictif ... au Royaume-Uni (21 mai, 2003)

  • Glaxo retour dans le cadre

  • Glaxo cachés études: Paxil Kills Enfants

  • Glaxo Favorise troubles mentaux, alors Paxil (Seroxat)

  • Glaxo découvert Avertissement Off députés: Paul Flynn: Secrets Seroxat

  • GlaxoSmithKline: Bénéfice de Misery

  • GlaxoSmithKline
    Inverse décennie de déni: dans les essais cliniques Paxil déclenché
    beaucoup plus des tentatives de suicide chez les adultes que Placebo

  • Seroxat de GlaxoSmithKline obtient avertissement de malformation cardiaque

  • globalserialkillers.co.uk (un autre blog et Seroxat Survivor Story)

  • Adieu Seroxat: Johann Hari (Journaliste / Seroxat toxicomane)

  • Médecins accusés de non-déclaration des suicides Seroxat

  • Médecins à cesser de prescrire des antidépresseurs blâmés pour des sentiments suicidaires chez les moins de 18 ans

  • GSK "spin doctor" M. ​​Benbow défend contre Seroxat preuves des effets secondaires graves

  • Lien de suicide «caché» de GSK

  • GSK - Paxil: "corruption habituelle"

  • GSK: Conflits d'intérêts

  • GSK: Seroxat: 8 choses importantes que vous devez savoir

  • GSK: Seroxat: soins de santé Lettre aux professionnels de 2003

  • GSK: Seroxat: campagne de marketing / propagande (images)

  • GSK face Seroxat malheur frais

  • GSK investisseurs Chat en ligne À propos de Seroxat Nouvelles sur les actions

  • GSK savait Seroxat n'était pas «efficace» sur les enfants (BBC)

  • GSK liée à Seroxat cover-up

  • GSK a dit au personnel de "minimiser" Effets secondaires Seroxat profil

  • GSK tente de défendre Seroxat Après norvégien d'étude du suicide des adultes

  • Happy Pill filles suicide tragédie

  • Vous avez un jour antidépresseur: Elle reproche Paxil pour lui causant de se couper

  • Hawking Les Happy Pills

  • Dangers de la pilule heureuse, Aropax (Seroxat) Australie

  • Homicides et suicides: les affaires de drogue Psych: Seroxat / Paxil

  • Honnêtes représentants Médical / Pharma: Glaxo Distortion

  • Débats de la Chambre de Seroxat étiquetage changements

  • Comment descendre Paxil (Seroxat)

  • Comment arrêter Anti-dépresseurs .. Très lentement (New York Times)

  • Hugh James: Royaume-Uni Seroxat Procureurs

  • Je ne pouvais pas arrêter de prendre Seroxat

  • Im désolé que vous aviez à trouver mon corps: Suicide Seroxat

  • IMB (Irish Medicines Board) Seroxat

  • Infamous et mortelle: Étude 329 documents

  • Pétition Internet: Seroxat: Downing Street

  • Ministre irlandais junior pour la santé déboulonne théorie du «déséquilibre chimique»

  • GSK est coupable de fraude? 3 Juillet 2004

  • Paxil est mon ami? (Hostile, violent et délirant)

  • Est-psychiatrie à vendre?

  • Est-ce le bon homme à la tête de l'enquête Seroxat? : Ian Hudson

  • Petites pilules Jagged

  • Joseph Glenmullen (Prozac Backlash)

  • Journal Editor Unapologetic cours Paxil / Seroxat article

  • Juge: Paxil annonce de ne peut pas dire qu'il n'est pas "accoutumance"

  • Juge accepte: le Paxil m'a fait faire

  • Jury a demandé à la question Paxil (Seroxat) s Rôle dans Tueur

  • Kara: Seroxat enfant suicide

  • Gardez dose de Seroxat bas, les médecins ont dit (The Guardian, 2004)

  • Keller, Bad Science et Seroxat

  • Poursuites - seule arme contre géants Big Pharma pousseurs

  • La vie après Seroxat / Paxil

  • Seigneur Hansard texte: Seroxat

  • Homme barré poignets sur Seroxat

  • Manie: Les mères Blog propos de Son Fils Né Avec Seroxat induite coeur défauts

  • Les antidépresseurs de marketing

  • Publicité dans les médias pour mieux avertissements de drogue

  • Les revues médicales: Syndrome Arrêt

  • Prend la santé mentale pilules de l'industrie

  • MHRA / GSK: Ian Hudson: Participation à Seroxat

  • MHRA: la corruption et Skullduggery

  • MHRA: Pourquoi le gouvernement n'agit pas?

  • MHRA chef Plays Bourse Comme Seroxat mutile et tue

  • MHRA négligence cours Seroxat dit chef esprit (Richard Brook)

30 Mar 2014 

suite



  • Paxils Esprit (Bruce Pollock)

  • Peter Breggin (PodCast Radio): Quelles sont vos Psych drogues Votre problème de santé?

  • Peter Breggin (faits de drogue psychiactric)

  • Peter Breggin: La faille en études Antidpepressant

  • Blog marketing Pharma

  • Mises à jour Pharma: GSK: Étude 329

  • Les compagnies pharmaceutiques accusés de manipuler les essais de médicaments pour le profit

  • Pharmaceutiques fraude ristournes

  • Industrie pharmaceutique condamné par le Dr David Healy, le directeur de la médecine psychologique à l'Université de Cardiff

  • Pharmagossip (à l'intérieur de l'industrie / derrière le spin)

  • Pharmed Out (les tactiques de l'Pharma)

  • Proxénétisme Paxil

  • campagne politiciens pour interdire antidépresseur Seroxat en Ecosse.

  • Sonder Seroxat Après vague de suicides

  • Retrait prolongée

  • Psych Drug Contentieux

  • Psych Drug Vérité (Paxil / Seroxat): Liste complète des Profil Seroxat Extreme Side Effect

  • Psychiatres Documentation comportant mal: Psych Voir

  • Psyched Out: Comment psychiatrie Pousse pilules qui tuent

  • Psychiactric droguer les enfants (Breggin)

  • Psychiactric Médicaments - Un assaut sur ​​la condition humaine

  • Médicaments psychiatriques Derrière Virginia Tech Reportages

  • Psychiatrique Nouvelles Blog: Chronique des Droits de l'Homme / crimes et abus dans l'industrie Psych

  • Psychiatre souffle le couvercle anti-dépresseurs

  • Psychiatre pénalement inculpé: Promouvoir l'utilisation hors AMM de médicaments pour la dépression

  • Psychiatres Maj L'ambiance sur les antidépresseurs

  • Psychiatrie: Une industrie de la mort

  • Psychiatrie par ordonnance

  • Psychiatrie antifraude (Fox Nouvelles - You Tube)

  • Médicaments psychotropes (comme Seroxat) liés à fusillades dans les écoles

  • Psyciatrists divisés sur Ministres Commentaires

  • La réaction du public aux secrets de Seroxat (comparaisons avec thaildomide)

  • Pycha données: exposer la fraude qui est psychiatrie

  • Le charlatanisme: Comment devrait-il être défini?

  • quitpaxil.org

  • Arrêter de fumer Seroxat Again (blogueurs Journal de Seroxat retrait)

  • juges du régulateur du régulateur (MP réclame une enquête indépendante sur la MHRA sur Seroxat)

  • Relation entre les anomalies congénitales, Strokes et Seroxat

  • Réputations à vendre: essais de médicaments Seroxat

  • Rhona Aldred: Un suicide Seroxat (BBC)

  • Richard Brook (MIND): Pourquoi j'ai démissionné au cours de cette pilule heureux honteux (Seroxat) couvre jusqu'à

  • Risque de malformations congénitales? Pour Paxil, c'est juste un autre défaut médicaments

  • Rob Robinson (liens vers les militants Paxil archives de Seroxat / Paxil information

  • Robbie Williams Accroché sur Seroxat?

  • sarah Boseley: Mood médicament Seroxat interdit pour les moins de 18 ans

  • Scandale
    des scientifiques qui prennent de l'argent pour les papiers
    Ghostwritten par les compagnies pharmaceutiques (Sarah Boseley-The
    Guardian)

  • Scientifique inconduite Blog

  • Les scientifiques acceptent d'importantes sommes d'argent des compagnies pharmaceutiques

  • Vente Tristesse (Comment les pharmas vendre leurs médicaments Bogus)

  • Tristesse de vente: psychiatres, des cadeaux et Pharma Publicité

  • Seoxat et Bébés

  • Seroxat "ESPRIT" Briefing (Seroxat devrait être retiré de l'utilisation d'une nouvelle prescription)

  • Seroxat (Paxil) Paranoia

  • Seroxat (Glaxosmithkline) Les mauvaises choses qu'il a fait pour moi (suicidaire ...

  • Seroxat - la puissance de l'industrie pharmaceutique. Le cas d'une meilleure façon pour la recherche, de licence et de réglementer les médicaments.

  • Seroxat / GSK: une façon misérable de commercialiser un Happy Pill

  • Seroxat / MHRA: Couvrez-vous par l'agence de sécurité des médicaments ou de négligence grave?

  • Seroxat / Paxil: Over The Edge

  • Seroxat: 1998: nouvelle pilule pour la timidité?

  • Seroxat: A Hard Habit To Break

  • Seroxat: Plaidoyer mères: BBC

  • Seroxat: Une pilule pour ce que vous n'avez pas

  • Seroxat: Une prescription pour le suicide, l'agression et l'automutilation

  • Seroxat: A utilisateurs interprétation des faits

  • Seroxat: Dark Secrets tapi dans le Cabinet des médicaments (Observateur / Guardian)

  • Seroxat: Décès médicaments

  • Seroxat: La mort de la Magic Bullet

  • Seroxat: Drugs.com

  • Seroxat: Fiddaman: Arrêt non-sens

  • Seroxat: Fiddaman: les principaux coupables

  • Seroxat: GSK 1998: Un marché pour la timidité (anxiété sociale)

  • Seroxat: Comment un mois et demi sur Paxil m'ont appris à aimer être timide.

  • Seroxat: C'est un mauvais médicaments

  • Seroxat: tueur drogues, l'échec de la Commission médicale irlandaise (DGI) et la profession psychiatrique

  • Seroxat: MHRA: Un système Secret

  • Seroxat: maintenant encore plus d'effets secondaires!

  • Seroxat: Pax-III de

  • Seroxat: Lisez ceci avant de l'avaler que la pilule (Evening Standard)

  • Seroxat: Secrets des essais de médicaments (Panormas 4ème Seroxat Expose)

  • Seroxat: Side Effect: dépersonnalisation

  • Seroxat: Étude 329 et étude 377

  • Seroxat: Le petit-déjeuner de l'impuissance

  • Seroxat: La nuit je pensé au suicide

  • Seroxat: Utilisateurs Expériences: Fatigue / Problèmes sexuels / Retrait prolongée

  • Seroxat: Voix: Utilisateurs des récits effrayants

  • Seroxat: Scandale du monde

  • Seroxat agression Préoccupation: David Healy: BBC

  • Alerte Seroxat: Seroxat et bébés

  • Seroxat et bébés

  • Seroxat et l'hypertension artérielle

  • Seroxat et Prozac "peuvent rendre les gens homicide»

  • Seroxat et le Prozac: Wonder Drogues: Gloire et le blâme

  • Seroxat et le risque de suicide

  • Seroxat et la violence (Clip UK Video)

  • interdiction de Seroxat soulève des doutes sur le système d'homologation des médicaments

  • Seroxat BBC Radio 4

  • Seroxat Blogger: Suis-je encore moi? , Pas étonnant que je me sens fou!

  • Seroxat Shivers cerveau

  • Seroxat provoque des malformations chez les bébés

  • Seroxat Causes du suicide chez les adultes: étude norvégienne 2005

  • Seroxat Cold Turkey: Survivants compte

  • Seroxat Livré mort Cetificate

  • Seroxat Réduction des niveaux de neurotransmetteur dans le cerveau

  • Seroxat double le risque de comportement violent

  • Les doutes de Seroxat: Vidéo

  • Seroxat induite par les médicaments violence

  • Seroxat Films Honoré Et Remise: Panorama de la BBC

  • Seroxat Forever (nouveau blog de ​​Seroxat personnels sur le retrait prolongé)

  • Seroxat Dans The Big Issue

  • Seroxat induit des malformations congénitales

  • Seroxat suicide induite: La dépression est mieux que le suicide?

  • Seroxat Lié au trouble du sommeil

  • Seroxat Lié au suicide (The Times)

  • Seroxat Mad (Site Internet / Seroxat Forum)

  • Seroxat fabricant abandonne revendication «non addiction"

  • Seroxat fait tous les groupes d'âge suicidaire

  • Seroxat peut réellement faire souffrant suicidaire

  • Seroxat Mood médicaments attaquant évite la prison

  • Murders Seroxat: «Quatre morts est de quatre trop» (Boseley-The Guardian)

  • Seroxat PIL (patients Feuillet d'information) 1996

  • Seroxat PIL (patients Feuillet d'information) 2006

  • sonde de Seroxat étincelles visites du site Web

  • Seroxat Rage: Diplomat Flips de rage Seroxat induits sur plan

  • Seroxat Rampage

  • Seroxat avis interrompus pendant Liens MHRA / GSK

  • Seroxat Scare

  • Secrets de Seroxat

  • Seroxat semblait être la solution ... Jusqu'à ce que David est devenu accro (article de journal)

  • Seroxat Side Effect: labilité émotionnelle

  • Seroxat Malades se lever et être comptés

  • Seroxat suicide .. homicide involontaire entreprise ..

  • Seroxat suicide à la bombe

  • Seroxat suicide dissimulation était assassiner plaine (dialogues article-dépression)

  • Seroxat ciblée dans un autre procès naissance de défaut

  • Seroxat Tops Table Pour Drug Symptômes de sevrage

  • Seroxat tourné Janices vie en un cauchemar de vie (2007)

  • Seroxat utilisateurs appel pour l'interdiction soit étendue aux adultes

  • Seroxat vidéo: Discussion interactive

  • Seroxat Attention: Channel 4

  • avertissement de Seroxat sur ​​le risque pour les jeunes

  • Seroxat Web Blog (Seroxat Détails de l'utilisateur sa terrible expérience Retrait)

  • Seroxat Retrait Video Diary: Helen Kelsall: Panorama

  • Seroxat Jeune adulte risque de suicide: GSK Cher Docteur Lettre

  • Seroxat: Les e-mails à partir du bord (Panoramas Deuxième Seroxat Expose)

  • seroxatusergroup.org.uk /

  • Demi-tour de Shamed Glaxo sur la drogue »de suicide"